« La princesse Turandot était maudite. Elle était née avec un démon dans la tête. »
Au cœur de la cité impériale, entre les paravents, les ombrelles et les coiffes des nobles dames, rôde un murmure, prémisse d’une terreur sans nom. La Princesse Turandot cache le monstre qui l’habite dans le sang et la cruauté tandis que l’empereur, son père, détourne le regard. Dans l’ombre, l’avènement du démon approche.
Les chemins de trois héros vont s’entremêler et croiser celui de la Princesse Cruelle. Destinée, chance ou malédiction ?
Hua Mulan, qui dissimule sa féminité depuis des années, le Général de guerre Shen et Calaf, le prince déchu, devront chercher ce qu’on ne peut trouver pour tenter de délivrer l’héritière et le peuple. Mais l’empire, coupable et corrompu, peut-il seulement être sauvé ?


Ce roman est le premier que je lis de cette auteure et de cette maison d’édition et autant vous dire qu’il ne sera pas le dernier. J’ai été emportée par le style d’Alice Sola. 

Avec les Dragons de l’impératrice elle revisite les légendes de Turandot et Mulan en utilisant de nombreuses descriptions qui nous donnent l’impression d’évoluer dans la Chine ancienne, elle manie également l’humour sans trop en faire, juste de quoi équilibrer le récit afin de laisser aux trois protagonistes le temps d’évoluer.

J’ai particulièrement aimé la construction de cette histoire, les liens qui ne semblent pas en être et qu’on ne comprend qu’à la fin de l’histoire. Mention spéciale pour le travail fait sur les divinités et déités qui peuplent ce roman, honnêtement, à la fin j’avais envie d’adopter un dragon et un Pixiù.
Et double mention spéciale pour le personnage de Turandot qui est tout simplement parfait : elle vit des atrocités et le fait la tête haute, elle ne s’excuse pas d’être qui elle est et prend toujours les meilleures décisions. Que j’aime ce genre de féminisme !
Hua Mulan est également bien créé et correspond à la légende, j’ai aimé sa relation avec Xiao, son dragon.
Ma seule déception va pour Calaf, un protagoniste hautement important : j’aurais voulu en savoir plus sur lui, son passé, ses relations, ses enseignements. Je serais prête à avoir un roman entier sur lui !   

cinq
angelique