Véritables piliers de la société, les règles écarlates ont prohibé toutes formes d’expression : l’art, la littérature et la musique n’existent plus. Chaque jour, la milice multiplie les exécutions pour asseoir l’autorité du régime.Dans ce monde totalitaire, Éléonore Herrenstein, une jeune aristocrate, s’élève contre l’ordre établi. Demoiselle respectable le jour et voleuse la nuit, elle espère rejoindre la rébellion pour renverser le gouvernement. Hélas, la voilà brusquement fiancée à l’un des hommes les plus puissants du royaume. Qui est donc Élias d’Aubrey, cet être impénétrable qui semble viser le pouvoir absolu ? Un étrange secret ne tarde pas à resurgir du passé, un mystère qui entoure une toile peinte un demi-siècle plus tôt.Éléonore ignore encore que sa quête l’entraînera bien plus loin qu’elle ne l’imagine. Dans un voyage au-delà du possible…


La voleuse des toits est un superbe roman en un seul tome auto-édité. On y retrouve de nombreuses thématiques, avec tout d’abord l’idée d’un système oppressif dans une société à part, où les arts sont prohibés. Dans une société ressemblant à celle de la Renaissance, la jeune Eléonore évolue et se retrouve très vite impliquée dans un conflit qui dépasse l’entendement humain. On va alors rapidement être plongé dans un roman aux aspects fantastiques puisqu’il y est question de voyage dans le temps. L’héroïne est touchante dès le début du livre, elle a un fort caractère et, avec sa position sociale élevée, veut s’opposer contre la dictature mise en place. Son caractère est très évolutif car elle est au départ très naïve.

Le point fort et ultime de ce roman à mes yeux est surtout la façon dont les révélations viennent au fur et à mesure. Je l’ai fini vraiment vite et même si cela est dû à mon rythme de lecture assidu, je peux aussi vous dire que cela s’explique surtout par le fait que ce roman me tenait vraiment en haleine. Le suspens est souvent à son comble à chaque fin de chapitre et les 677 pages qui m’avaient fait peur au départ sont finalement passées à une vitesse inouïe. Les révélations sont bien amenées, parfaitement expliquées et cousues avec un long fil à travers les différents passages du roman.

J’ai aussi été fort agréablement surprise par l’utilisation du voyage temporel. Il est vrai que ce point me rendait au départ sceptique car je trouve que les voyages dans le temps peuvent souvent servir comme une facilité dans l’action. Toutefois, cette caractéristique est ici parfaitement présentée, et même si le don en lui-même aurait pu être davantage expliqué, j’ai aimé la façon dont le sujet a été abordé. Il s’agit surtout d’une grande réflexion autour de l’utilisation que les hommes font du temps, avec, surtout, la forte influence du passé sur le futur et l’importance d’étudier l’histoire pour comprendre notre monde et notre présent. 

coup de coeur

lolita

Je ne peux que rejoindre l’avis de Lolita. J’ai lu ce livre en e-book alors je ne me suis pas tout de suite rendue compte qu’il était aussi conséquent. Ces nombreuses pages passent à une vitesse folle. Cette lecture est entourée par un certain mystère qui se dévoile tout du long. Ce sont les rebondissements qui font la force de ce roman, c’est sûr. L’autrice dissémine pleins de petits détails qui peuvent sembler moindre mais qui prennent tout leur sens lors des révélations. Un peu comme les pièces d’un puzzle éparpillés que le lecteur doit reconstituer. J’ai adoré ! L’univers dans lequel les personnages évolue est aussi bien construit. J’ai beaucoup apprécié ces réflexions sur l’art, la créativité humaine sans limite mais aussi sur le temps.

L’autre point fort de cette lecture réside dans des personnages hauts en couleurs. Il y en a un certain nombre. Certains sont atypiques, d’autres plus simples mais tous sont attachants. Je suis une grande fan des points de vues alternés qui permettent de rentrer totalement dans leurs pensées et apprendre à connaitre chacun séparément. La plume de l’autrice est aussi un point important de ce roman. L’écriture est fluide, parfois poétique. Elle permet véritablement de plonger sans aucune limite dans cette histoire complètement folle. Et puis, un peu de superficialité mais cette couverture et ce titre ne sont-ils pas magnifiques ?

coup de coeur

louise