Raven n’a beau avoir que dix-sept ans, la vie n’a pas manqué de lui infliger son lot d’épreuves douloureuses. La disparition de sa mère adoptive dans un tragique accident de voiture, et l’amnésie totale qui en découla, marquent le début d’une longue et difficile reconstruction personnelle. Recueillie par sa tante de cœur, la jeune femme débute l’écriture de cette nouvelle page blanche à la Nouvelle-Orléans, où d’étranges phénomènes visuels et auditifs commencent à se manifester, en rêve d’abord, puis au sein même de son lycée. Raven est-elle prête à affronter son passé et la noirceur qu’elle sent s’éveiller en elle ? Sa demi-sœur, Max, et le séduisant Tommy Torres seront-ils en mesure de lui apporter le soutien dont elle a besoin ? Une quête d’identité aux frontières du surnaturel.


Chronique réalisée en toute honnêteté suite à un partenariat avec les éditions Urban Comics. Merci à eux pour leur confiance.

J’avais ce comics dans ma wishlist depuis un moment et lorsque j’ai vu qu’il allait être traduit en français, j’ai bondi de joie. En effet, j’avais l’habitude de suivre les aventures de Raven et ses amis lorsque j’étais plus jeune mais là je suis tellement heureuse de pouvoir découvrir le format comics ainsi que le coup de crayon de Picolo ! Ce n’est donc pas une surprise si j’ai adoré ! Nous découvrons dans ce tome la vie de Rachel, alias Raven, qui est amnésique suite à un accident de voiture. Mais ce n’est pas tout ! Des choses étranges semblent entourer la jeune fille qui peine à reprendre le contrôle de sa vie. Ce qui est intéressant dans ce livre c’est que la scénariste a réussi à nous mettre au même niveau que Raven en ce sens que le lecteur va être plongé dans l’histoire et va devoir suivre le personnage principal pour découvrir ce qui se trame et comprendre qui elle est. De plus, j’ai particulièrement apprécié certains aspects du récit notamment le fait qu’une étudiante voilée apparaisse (niveau représentation, ça fait énormément du bien au lectorat concerné) et qu’il y ait des messages féministes et LGBTQ+ qui dénoncent certains clichés. Les minorités sont donc intégrées au récit et bien que ce soit au second plan, j’ai réellement apprécié cette attention.  Ainsi, Kami Garcia a  réussi à construire un récit sans longueurs avec des personnages secondaires tout aussi intéressant que l’héroïne.

Enfin, niveau dessin, je trouve que la fusion entre le travail de Picolo et celui de Kami Garcia est très harmonieuse. En effet, l’illustrateur a choisi de faire primer les couleurs froides tels que le violet, le gris et le noir. Ce sont des choix intéressants quand on sait que Raven va tenter de découvrir son identité. Le noir synonyme du deuil dans plusieurs pays ainsi que des ténèbres. Le violet quant à lui va être le symbole de la douceur, du rêve mais aussi de la mélancolie et de la solitude. Pour finir, le gris va représenter la neutralité. Ainsi, tout au long du récit, Raven va être la seule à être constamment illustrée en couleur (généralement le violet) tandis que les personnages qui l’entourent ne seront colorés que lorsqu’ils interagissent avec elle. Le reste du temps, ils sont gris donc neutres. Un seul personnage sera représenté en rouge (couleur de l’enfer, de la douleur et de la souffrance). Tout ce travail autour des couleurs rend le comics d’autant plus passionnant ! J’aimerais finir par parler de la dimension mystique autour de ce comics en ce sens que l’histoire va se dérouler à la Nouvelle-Orléans et vont donc être mis en avant le vaudou, la sorcellerie et la magie. Vous l’aurez compris, ce comics m’a subjuguée et je ne peux qu’attendre la suite qui devrait être axée sur Beast Boy !

Capture-d’écran-2020-04-02-à-22.44.14-1

maya

Raven est une jeune fille de 17 ans qui est devenue amnésique après un accident et le décès de sa mère. C’est chez sa tante qu’elle va tenter de se remettre et de se souvenir de sa vie. Mais Raven n’est pas une fille comme les autres, elle peut entendre les pensées des personnes qui sont autour d’elle. Heureusement elle peut compter sur sa nouvelle soeur pour l’aider à se sortir des différents tourments qui la torture. Nous allons la suivre et donc être au même niveau qu’elle pour ce qui est des réponses à ses questions. 

Par moment, j’ai trouvé qu’il y avait extrêmement de facilité dans les résolutions de situation. Ce qui est dommage ! Raven est un personnage DC que je trouve mystérieux, et la découvrir m’a fait apprécier encore plus sa personne. Concernant les traductions, j’ai trouvé que c’était parfois un langage un peu trop jeune pour le lectorat potentiellement visé : par exemple “ tu le kiffes grave” ça m’a titillé dans ma lecture. 

Le dessin est très beau avec un mélange de contrastes. Peu de couleurs (noir ou gris en grande partie), sauf les cheveux de Raven avec le violet qui la caractérise. On retrouve également de la diversité dans les personnages avec des minorités qui sont représentées, des valeurs féministes. C’est rafraîchissant ! C’est une très bonne lecture qui plaira à coup sûr ! 

quatre
julie

Dans ma lancée Urban Link, après Catwoman, j’ai tenté Raven. Un personnage qui m’intriguait beaucoup ! Avec un graphisme très agréable, j’ai donc pu découvrir la génèse de ce personnage, comment elle tente de retrouver son identité après un accident qui lui a fait perdre la mémoire, comment elle tente de trouver sa place au lycée, et enfin, comment elle tente de comprendre ce qui lui arrive. Comment peut-elle entendre les pensées de tout le monde ? Comment peut elle provoquer des événements par la pensée ? Avec elle, nous allons découvrir ses origines et d’où viennent ses pouvoirs.

Malheureusement, j’ai trouvé que certains éléments et dénouements arrivaient trop vite, ce qui cassait un peu le rythme de lecture, et donc aussi le plaisir qui vient avec. C’était un peu dommage… je reste quand même curieuse de découvrir la suite de ses aventures !

Je trouve aussi que la pratique du vaudou a été un peu simplifiée et pas forcément bien représentée dans l’histoire. Je ne m’y connais pas assez pour me permettre d’entrer dans les détails, mais ça aurait été un point à aborder de façon différente selon moi si les auteurs souhaitaient l’inclure…

✊🏾 Personnage secondaire voilé.

trois
elise