« En amour, on croit être deux, alors qu’on est trois ». Si l’amour est universel, il revêt pourtant bien des formes. Grâce à cinq nouvelles, Eric-Emmanuel Schmitt propose une immersion dans des relations qui dépassent le standard habituel de l’amour entre un homme et une femme.

🏳️‍🌈 Personnages principaux gays


Cinq petites histoires disparates qui n’ont pas la même forme ni le même aspect et pourtant… Le lecteur se laisse bercer par des histoires passionnantes et découvre la puissance des sentiments, qui transcendent les clichés et les normes sociétales. Parmi les récits, on trouve notamment un couple homosexuel et sa vie familiale utopique vécue par procuration via une famille qui ignore tout de leur existence; un homme qui vit seul, mais entretient une relation puissante avec son chien; une mère de famille qui culpabilise d’aimer son neveu malade davantage que son propre fils; un triangle amoureux qui se forme avec un mari défunt… L’amour, le vrai avec un grand A, ne peut avoir qu’un seul visage : familial, conjugal, clandestin, artistique… Il transcende les règles et les préjugés, et envahit les cœurs complexes et complexés.

Eric-Emmanuel Schmitt signe un recueil sensible et romanesque qui détonne par la beauté et la profondeur des sentiments. Grâce à une plume délicate, mais sans fioriture, l’auteur aborde une thématique universelle avec un oeil neuf sans le moindre préjugé. Les personnages sont des protagonistes du quotidien, qui renferment pourtant un trésor sentimental. Authentique et puissant, Les deux messieurs de Bruxelles n’a qu’un seul but : mettre en lumière les amours cachés et tendres, que la société n’accepte pas toujours. Ces mini-romans sont des parcelles d’humanité qui provoquent une émotion chaleureuse, des fenêtres secrètes que l’on garde dans un coin du coeur.

coup de coeur

elodie