Ce récit est la biographie de Christiane F, jeune allemande de 13 ans qui, par ennui et dans le but de paraître « cool » à ses camarades de classe, commence à fumer du haschisch à la sortie du collège et, moins de deux ans plus tard, finit par se prostituer pour se payer sa dose quotidienne d’héroïne. Véritable récit social et tragédie humaine, on suit la jeune fille dans son parcours de droguée, dans ses mille tentatives de s’en sortir, dans le malheur qu’elle inflige à ses proches, mais surtout à elle-même.

TW : drogue, prostitution, sexe


Ce récit montre tout ce que nos gouvernements essaient de ne pas voir, ou en tout cas de cacher ; c’est pourtant une réalité, triste mais bien présente. En 2019, 35 millions de personnes souffraient d’un trouble lié à la drogue, mais seulement 1 personne sur 7 recevait un traitement. Aujourd’hui, plutôt que d’essayer de comprendre, d’aider, d’empêcher les personnes de se droguer systématiquement, nos gouvernements préfèrent punir, interdire, mettre en prison. Pourtant, on le comprend dans ce récit (qui est basé sur des faits réels, très peu romancés) : les drogués veulent s’en sortir. Ils tombent dans une addiction un peu comme par défi, en se disant « J’arrête quand je veux. Fastoche ». C’est en tout cas l’histoire de Christiane. Et puis plutôt que d’arrêter, ils retombent, et personne n’est là pour les aider, personne ne veut d’eux, la honte de la société, les reclus, les drogués. Alors ils essaient d’eux-même d’arrêter, connaissent plusieurs sevrages, mais c’est trop tentant. Ils finissent par en mourir. 90% d’entre eux, tout du moins.

Cette lecture a été dure, marquante, frappante, poignante. J’ai suivi la vie de Christiane avec énormément d’affection, comme ma petite sœur qui fait une énorme bêtise. J’avais envie de lui dire « arrête, tu n’as rien à prouver ». Pourtant, jour après jour, Christiane s’est enfoncée dans la drogue, mal entourée, mal suivie. Sa mère n’a pas vu, n’a pas voulu voir, s’est dit « mais non, pas ma fille ». J’ai découvert plus profondément le milieu de la drogue, et j’en ai été dégoûtée. Ce livre offre toutes les raisons de ne jamais toucher à la drogue, car il en expose crûment les conséquences.

Ce livre nous montre que le monde actuel n’offre aucune solution pour les drogués ; certes les choses se sont améliorées depuis 1980, il n’empêche qu’il n’y a pas encore assez de place en thérapie, ou que ces dernières sont bien trop chères. Les drogués n’ont pas d’espoir de s’en sortir, et finissent même par préférer mourir, attendre le shoot final, que de continuer ainsi. C’est vraiment une réalité tragique mais je le répète ; c’est une réalité, qu’il ne faut pas dissimuler ni oublier. J’ai trouvé ce livre très intéressant, mais surtout important et nécessaire à faire lire à tous. Il se lit très bien même s’il est dur, l’écriture est fluide et le récit est ponctué de différents témoignages (la mère de Christiane, des gens qui l’ont connu, des spécialistes) et ça le rend encore plus intéressant et social.

cinq