Plonger dans l’histoire comme dans un rêve… Dans un turquoise lumineux et mélancolique apparaissent pour la première fois les trois soeurs Grémillet, guidées par des méduses qui flottent, jusqu’au grand arbre et son palais de verre. À l’intérieur, une petite méduse lévite au-dessus d’un lit. Sarah, l’aînée, ne s’explique pas ce rêve étrange. Obsédée par ce mystère, elle parviendra à l’élucider avec l’aide de ses deux soeurs.


Chronique réalisée en toute honnêteté suite à un partenariat avec Dupuis. Merci à eux pour leur confiance.

Cette bande-dessinée a tout pour plaire, une couverture au toucher particulièrement agréable, des couleurs pleine de nuances, suffisamment de pages pour une intrigue complète et une résolution émouvante. La différence entre les rêves et la vie des jeunes filles est parfaitement mise en valeur grâce aux couleurs, chaudes dans la réalité, froides mais féériques dans le rêve. Cette histoire poétique de grand arbre et de méduses est fascinante et l’on s’attend à tout, sauf à une révélation finale pareille. Je n’y aurais pas pensé en commençant ma lecture !

La relation entre les soeurs est traitée à merveille, de l’ainée qui se sent responsable de ses soeurs aux deux cadettes chacune dans leur monde, qui se sentent incomprises. J’ai eu un coup de coeur pour la plus jeune, Lucille, l’amie des chats, tellement douce et pure d’esprit. L’ensemble est d’une bienveillance superbe, même si les sujets traités sont assez poignants. On assiste à une enquête des trois soeurs sur le passé de leur mère, qui va révéler bien des secrets cachés, qui semblent hanter la petite famille…

L’ambiance générale est assez féérique, grâce au style graphique doux, même dans le monde réel et c’était un véritable plaisir de plonger littéralement dans cette BD fantastique, dans tous les sens du terme. La fin m’a satisfaite puisqu’elle apporte les réponses dont on avait besoin et ce tome aurait clairement pu se suffire à lui-même, mais je suis bien curieuse de lire ce que les auteurs ont prévu pour la suite ! En bref, une BD sensible qui retranscrit l’amour d’une famille, à ne pas manquer !

coup de coeur

graziella

Cette bande dessinée est vraiment magnifique, rien qu’à la couverture qui est douce et poétique. On aperçoit tout de suite la plume du dessinateur, et ça me plait beaucoup. Petit rappel : c’est Alessandro Barbucci qui a dessiné la série W.I.T.C.H. qui paraissait dans le magazine Minnie Mag. Si vous aimez les secrets de famille, les visuels magnifiques et une pincée de fantastique, cette bande dessinée est pour vous. 

Les illustrations sont vraiment bien travaillées, le dessin de Barbucci est presque onirique. L’univers dans lequel nous mettons les pieds est très bien dessiné et on ne peut qu’admirer la beauté des traits. Les personnalités ressortent à travers les illustrations. On ne peut que s’attacher aux trois soeurs. Chacune est différente à sa manière. C’est une bande dessinée très soignée et très belle visuellement ! 

Quant à l’histoire, on retrouve trois soeurs qui sont à la recherche du secret de leur mère pour lui faire un cadeau. Ce sont des liens qui sont indéfectibles qui unissent les soeurs. Je me suis attachée à chacune d’entre elles, avec une préférence pour Lucille et ses chats. J’avais l’impression de me retrouver en elle, même si je ne suis pas la benjamine mais l’aînée. L’intrigue est très sympa avec un soupçon de fantastique mystérieux qu’on a vraiment envie de découvrir. Gros coup de coeur pour ce premier tome et j’ai hâte de lire la suite pour en savoir plus sur les aventures des trois soeurs ! 

julie