Fou de son métier, Aaron n’envisage pas de quitter l’armée dont il a tellement besoin. Il le sait, s’il se range, ses cauchemars le dévoreront et les masques qu’il revêt chaque matin ne suffiront plus à le protéger. Ces faux visages, Ambre voit clairement au travers, elle qui lui ressemble tant, à l’exception près, qu’elle a décidé de vivre autrement, de faire d’autres choix, au détriment de ceux du militaire… Comment Aaron vivra-t-il la découverte du secret qu’Ambre lui a caché pendant si longtemps ? Et qu’adviendra-t-il de ces deux êtres ravagés qui ne savent pas comment s’aimer ?

🏳️‍🌈 Personnages secondaires lesbiennes


Une saga intéressante

Aaron & Ambre et le troisième tome de la saga Tout en nuances d’Erika Boyer. Chaque tome peut se lire indépendamment. Cependant, comme toute série, c’est mieux de tout lire. Ici, on retrouve Aaron, personnage présenté dans les livres précédents comme étant un bourreau des coeurs, incapable de s’attacher. Suite à un accident il se retrouve immobilisé pendant six semaines, sans possibilité de retourner sur le front. Sans avoir vraiment le choix, il rejoint Ambre, la seule femme qu’il aime vraiment, dans la maison qu’il lui prête.

Tous les livres de cette saga tournent autour du même thème : l’acceptation de soi. Les sujets sont différents, ils ne sont pas traités de la même façon. Et pourtant ils ont ce lien. J’ai beaucoup aimé la façon dont Erika montre l’évolution d’Aaron. A plusieurs reprises il est poussé dans ses retranchements et fait un gros travail d’introspection. C’est un personnage qui évolue énormément et c’est agréable à lire. Cependant, mon coup de coeur va à Ambre. Cette femme décrite comme égoïste, presque hautaine. C’est un personnage qui s’assume pleinement dans ses défauts. Elle ne fait pas de concessions sur ce qu’elle sait être bon pour elle. C’est très plaisant à lire.

Richesse

Encore une fois, Erika Boyer réussit à aborder plusieurs thèmes importants dans ce récit. La parentalité, l’acceptation de soi, le partage ainsi qu’un peu de féminisme (parce que ça ne peut pas faire de mal !) sont traités avec bienveillance. L’amitié est également au centre de cette histoire et c’est toujours appréciable de s’imaginer dans une bande aussi disparate que celle-ci.

quatre
angelique