Avril et Octobre Sorcelage sont frère et sœur et fréquentent le même collège, mais ce ne sont pas des adolescents ordinaires ! Toute leur famille pratique la Wicca, une sorcellerie naturelle et bienveillante, qui les dote de puissants pouvoirs. Lorsqu’ils réveillent un démon des reflets dans un vieux miroir ensorcelé, ils ignorent qu’un terrible danger pèse dorénavant sur le manoir et sur tout le village ! Grâce à leur meilleure amie, Nour, et au feu follet H, Avril et Octobre doivent en apprendre davantage sur ce démon hors du commun et le remettre en cage avant qu’il ne cause des dégâts irréparables.


Initiez vous à la magie wiccane

Marie Alhinho nous fait découvrir une magie ancestrale et pourtant bien discrète : la magie wiccane semble être liée à la Nature même des choses et les Sorcelage en sont un exemple parfait. Avril est directement relié aux différents éléments : ses crises de colère peuvent être à l’origine d’un séisme dans les moments qui suivent… Son frère, Octobre, beaucoup plus discret, arrive à ressentir les émotions d’autrui et à les canaliser. Ensemble, ils aiment vagabonder dans leur manoir (parfois capricieux) mais ils restent avant tout deux adolescents… certes pas si normaux mais quand même ! Vie au collège, bande d’amis : le frère et la sœur ont quand même leur petite routine dans leur campagne perdue du Berry. Alors quand une pierre disparaît mystérieusement, brisant le cercle protecteur entourant la ville, les Sorcelage s’inquiètent : des forces malveillantes peuvent venir et chambouler la vie paisible du Berry.

Un récit aux messages multiples

En plus de nous plonger au coeur de la sorcellerie, Marie Alhinho nous offre un récit aux messages importants, notamment pour le jeune adolescent. C’est notamment cet aspect-là qui m’a le plus interpellé puisque l’auteure parvient, en utilisant une métaphore, à véhiculer de beaux messages sur la confiance et l’estime de soi. Plus important encore, Marie Alhinho tend à montrer que les pires démons auxquels nous pouvons faire face n’ont parfois d’autres visages que nous-mêmes : entre acceptation de soi et « self-love », ce roman jeunesse prône un message de bienveillance pour les jeunes lecteurs.

quatre
lilie