Quand Enola Holmes, sœur cadette du célèbre détective Sherlock Holmes, découvre que sa mère a disparu le jour de son anniversaire, en ne lui laissant pour mot qu’un recueil sur les fleurs, et un carnet de messages codés, elle se met rapidement à sa recherche. Elle va devoir recourir à son sens de la débrouille, ainsi qu’à d’ingénieuses techniques de déguisement afin de fuir le manoir familial alors que ses deux frères se sont mis en tête de l’envoyer en pension afin de faire d’elle une vraie «  »Lady » ». Mais rien ne la prépare à ce qui l’attend. Son chemin la conduit rapidement dans les quartiers sombres et malfamés de Londres, et elle se retrouve impliquée dans le kidnapping d’un jeune marquis. Enola arrivera-t-elle à s’en sortir seule, et continuer de suivre la piste de sa mère tout en échappant à ses deux frères??


J’ai toujours adoré Sherlock Holmes, les détectives British, et Londres de façon générale. Donc, quand je vois une BD avec la soeur de Sherlock Holmes, et donc dans l’Angleterre de la fin du XIXème siècle, je fonce!

Enola Holmes, avant d’être une BD, c’est une série de romans écrits par Nancy Springer. Il s’agit donc ici d’une adaptation sous un autre format. Information importante ou non, à vous de voir 😉 En tout cas, ce premier tome marque pour moi un début de série bien agréable, qui mêle mon amour des romans historiques, avec une jeune héroïne qui n’a pas froid aux yeux. Le tout représenté par des dessins délicats et colorés.

On découvre donc, dans La double disparition, Enola Holmes, la sœur des célèbres Sherlock et Mycroft, abandonnée par sa mère à leur maison de campagne. Lorsqu’ils apprennent cela, ses frères sont décidés à en faire une jeune fille bien comme il faut en l’envoyant en pensionnat. Mais Enola a d’autre plans, et ce n’est pas une Holmes pour rien! Elle aussi va se retrouver à démêler des mystères, des enlèvements.. et peut être aussi en apprendre plus sur l’étrange disparition de Mme Holmes..

Bien que la trame reste légère dans ce premier volume, je suis convaincue par ma lecture, et j’ai bien hâte de continuer à découvrir les aventures d’Enola.

trois
elise