Comme beaucoup de mères, Maria aurait aimé avoir plus de nouvelles de ses cinq enfants de son vivant. Mais aujourd’hui, la voilà de nouveau au centre de toute leur attention. Ils sont tous réunis, autour de son cercueil. Les souvenirs remontent à la surface, les secrets aussi… Des secrets que Maria aurait préféré emporter dans sa tombe…

:rainbow_flag: Personnage principal homosexuel

:fist_tone4: Personnage secondaire noir

TW : mort, deuil, racisme


Chronique réalisée en tout honnêteté suite à un partenariat avec Ankama. Merci à eux pour leur confiance.

Chaque chapitre montre le point de vue de l’un des cinq enfants de Maria. Cela nous permet de les découvrir un à un dans leur vie quotidienne. A cela s’ajoute des flash-back qui nous permettent de comprendre ce qu’il s’est réellement passé et quel est le secret gardé par Maria. C’est une histoire familiale au cœur de Palerme, une ville de la Sicile. Le jeu de couleurs avec du chaud pour les moments du passé et du noir et blanc pour le présent, nous permet de bien distinguer et comprendre la suite chronologique des évènements. J’ai beaucoup aimé cette idée ainsi que le style graphique.

J’ai deviné ce qu’était le secret détenu par Maria jusqu’à son décès mais cela ne m’a pas empêché d’apprécier cette lecture puisque je ne connaissais pas le contexte de ce drame. J’ai également appris des choses concernant Palerme, dont l’auteur est originaire, mais aussi la cuisine italienne, qui est au centre même de cette histoire. Chaque début de chapitre est assorti d’une des célèbres recettes de Maria, de quoi mettre l’eau à la bouche. Cela m’a rappelé la chance que j’ai eu de pouvoir visiter à deux reprises l’Italie en voyage scolaire. C’est vraiment un pays magnifique !

Cette bande-dessinée se lit relativement vite. Je ne me suis pas attachée aux personnages plus que cela mais j’ai tout de même aimé suivre leur réaction face à ce décès et la découverte de ce secret. C’est étonnant d’observer comment une personne peut réagir totalement différemment d’une autre face à la même épreuve.

trois
louise