Lena Anderson vient de fêter ses 18 ans. Elle vient aussi de perdre sa mère. Pour ne pas se morfondre tout l’été, elle décide de quitter Brooklyn et de suivre sa tante à Carmel, une petite ville de Californie au bord de l’océan. Là-bas, elle peut se réinventer et tenter de sortir de sa coquille, comme sa mère l’y a toujours encouragée. Mais pour une introvertie de sa trempe, n’est-ce pas un projet trop ambitieux ?

🏳‍🌈 Personnage secondaire homosexuelle

TW : décès, maladie, parent absent


Dans ce roman, nous suivons Lena. Jeune femme de dix-huit ans, elle vient de perdre sa mère et quitte l’état de New-York pour la Californie. Dès les premières pages nous sommes plongés dans le deuil de Lena. Entre humour et tristesse, les émotions de la jeune fille sont très bien (d)écrites et nous permettent de nous attacher à elle. S.L Borowski a ce style assez addictif que l’on retrouve régulièrement en new romance. De plus, il s’agit d’une lecture totalement adaptée à la saison.

Malheureusement, je n’ai pas été séduite par le couple Lena / Hunter. Leur relation est un peu trop rapide. Hunter est un bad boy torturé et je n’ai jamais accroché à ce genre de personnage. Il enchaîne les clichés et son tempérament explosif m’a vraiment déplu. L’auteure aborde des thèmes intéressants tels que l’homosexualité, le deuil, les croyances limitantes. J’aurais apprécié que ceux-ci soient plus approfondis et que l’histoire prenne plus de temps.

Pour conclure je pense que cette histoire séduira les adeptes de new romance et les lectrices plus jeunes. Je rajoute tout de même une mention spéciale à la très bonne playlist suggérée par l’auteure !