Ulysse est un garçon tout ce qu’il y a de plus normal. Quand on lui demande qui il est, il répond  » Ulysse Moreau, quatrième 1, collège Victor-Hugo ». Un collégien ordinaire, en somme… sauf que son père a un comportement un peu étrange et qu’il finit par disparaître, qu’Ulysse entend une voix, un soir, qui se prétend être Hermès et lui ordonne de voler une arme au musée, et qu’une fille qu’il vient de rencontrer se transforme en chat. Rien d’anormal.


Chronique réalisée en tout honnêteté suite à un partenariat avec les éditions Fleurus. Merci à Claire pour sa confiance.

J’ai adoré suivre Ulysse découvrir la quête qui lui est assignée, la prophétie dont il fait partie et sa rencontre avec plusieurs monstres de la mythologie non seulement grecque mais également égyptienne ! Il découvre au fil des pages non seulement ses origines (c’est un demi-dieu) mais également les tenants et les aboutissants de la prophétie dont lui parle son père depuis toujours… il doit, avec deux autres demi-dieux, éviter à un monstre ancien de détruire le monde entier. Seulement, voilà, s’il rencontre Kenza, la deuxième enfant, le troisième n’est pas très coopératif et les obstacles s’enchaînent pour les deux héros qui affrontent des dangers d’une ampleur nouvelle.

L’introduction au récit est plutôt rapide mais excellemment faite ; on découvre en même temps que le personnage sa quête et la prophétie, on est immédiatement embarqué dans l’histoire qui est très bien construite et ne cesse de nous surprendre ! L’auteur maîtrise très bien sa plume et son fil rouge, donne du fil à retordre à ses personnages et évite les facilités de scénario ! C’est un roman initiatique très prenant, avec de nombreuses touches d’humour et des rebondissements réussis.

J’avais peur que la longueur du récit accélère le développement de l’intrigue, mais en réalité, elle est très bien pensée et amenée et je n’ai pas eu une impression de « rush ». J’avais aussi un peu peur qu’il s’agisse d’un récit similaire à Percy Jackson, mais ici encore l’auteur a su se démarquer, construire des personnages propres et une intrigue intéressante. En bref, j’ai passé un excellent moment aux côtés de personnages rigolos et courageux (mais peureux, parfois, ce qui les a rendu humains), ce fut une lecture très agréable et addictive que je recommande pour les fans de mythologie et de récit initiatique et d’aventure !

Entre mythologie grecque et mythologie égyptienne

Si vous êtes adeptes de la mythologie, La prophétie d’Ulysse est un récit fait pour vous : David Pouilloux parvient à trouver le juste équilibre entre la mythologie grecque et la mythologie égyptienne en nous initiant à leurs histoires, leurs légendes et surtout en nous présentant des personnages hauts en couleur. L’auteur insuffle une touche de modernité à son récit en incluant des petits clins d’œil à la jeunesse : un parchemin de messagerie instantanée par exemple pour discuter avec le dieu Hermès, rien que ça ! Le point vraiment intéressant est l’intrigue même du récit : l’auteur nous présente deux personnages qui vont incarner à leur façon la mythologie grecque (Ulysse) et la mythologie égyptienne (Kenza). C’est un récit qui permet une lecture loisir, c’est vrai, mais cela permet aussi d’apprendre sans pour autant en prendre conscience.

Une prophétie bien mystérieuse…

L’auteur parvient à happer notre curiosité très rapidement, dès le début même du récit : Ulysse est lié à une prophétie mais aussi à deux autres enfants demi-dieux dont il ne sait rien. Il s’élance dans une quête qui le dépasse un peu mais il reste bien entouré. Les codes de la mythologie restent respectés : on retrouve des monstres, des dieux protecteurs, des énigmes et des combats… Le récit est une succession de pistes, d’indices pour que le lecteur puisse à son tour reconstituer la prophétie et trouver les pièces manquantes du puzzle. Comme a pu le mentionner Lauriane plus haut, c’est un roman jeunesse oui mais c’est aussi un récit initiatique qui permet à nos petits héros de grandir : le rythme est prenant et les touches d’humour ainsi que les « faiblesses » des personnages apportent une réelle touche humaine au récit. Le lecteur peut s’identifier facilement aux personnages !

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Capture-d’écran-2020-04-02-à-22.44.14-1-e1587474764742.png.
lilie