Même consciente du terrible sort qui l’attend, Shéhérazade se porte volontaire pour épouser le jeune calife Khalid Ibn al-Rashid. Même si elle sait qu’elle est promise à la mort au lendemain de ses noces, elle est prête à tout pour venger son amie Shiva, l’une de ses récentes épousées. Pour cela, elle doit d’abord gagner du temps, en narrant des contes à rallonge au calife. Chaque jour est une menace de mort et la jeune fille échappe plusieurs fois à l’exécution. À l’extérieur, les proches de Shéhérazade préparent le sauvetage de la jeune fille. Shéhérazade n’oublie pas qu’elle doit mettre au point une stratégie pour tuer celui qui est désormais son époux. Mais c’est sans compter l’amour qu’elle se met peu à peu à éprouver pour Khalid…

✊🏾 Personnages asiatiques (moyen-orient)

:mega: Autrice asiatique


Vous l’aurez compris, The Wrath and the Dawn est une réécriture du conte des Mille et une nuits. Dans le conte original, ou en tout cas le plus connu, Shéhérazade réussit à tromper la mort en racontant chaque nuit une histoire qui se termine seulement le lendemain tout en en commençant une autre (les fameuses histoires dans les histoires). Au bout de la mille et unième nuit, le Sultan lui accorde sa confiance et décide de ne plus l’exécuter. Ici, l’histoire est un peu différente, puisque la jeune fille a en tête la vengeance. Pour cela, elle utilise elle aussi les histoires, mais pour en savoir plus sur Khalid, et exploiter toutes ses faiblesses. Elle découvre bien vite qu’il a un secret, mais quel est-il ? 

J’ai beaucoup aimé les passages se concentrant sur Shéhérazade ou sur Khalid. Ces deux personnages sont vraiment intéressants, hauts en couleurs et tout en nuances. La quête pour découvrir la raison de la mort de toutes ses femmes m’a complètement happée, et je n’ai pas réussi à lâcher ce livre. En revanche, j’ai moins accroché à l’histoire de Tariq, le fiancé de Shéhérazade. Cependant, l’ambiance orientale ne m’a jamais lâchée, et c’est une des choses que je préfère dans les livres inspirés du Moyen-Orient. Si je retrouve l’ambiance, vous pouvez être sûr que je vais aimer ce livre !

Si je devais donner un défaut à cette histoire, c’est la romance. Je l’ai beaucoup aimé, mais je l’ai trouvée trop rapide, trop prévisible, et surtout, par pitié, arrêtez les triangles amoureux. Ce n’est pas intéressant, c’est juste frustrant. Même si celui-ci avait du sens et était totalement nécessaire au développement de l’histoire, je n’arrive toujours pas à trouver cela intéressant. 

quatre
philipinne