Au coeur des paysages magiques de l’Emilie Romagne, un roman lumineux sur le réinvention de soi et le pouvoir malicieux de l’amour. Eddie, 35 ans, vit seule à Montmartre, dans un minuscule appartement où il lui faut grimper sur une chaise pour tenter d’admirer le dôme du Sacré Coeur. Orpheline à seize ans, elle s’est construit une vie de détachement et d’invisibilité, pour tenir le malheur (et le bonheur) à distance. Un jour, un notaire au charmant profil d’aigle ébouriffé, lui annonce qu’elle est l’unique légataire d’un très vieil italien et l’héritière d’une ferme en ruines dans la région de Parme, en Emilie Romagne. Alors qu’elle n’y a jamais songé, Eddie ressent soudain l’envie de fuir Paris, sa vie monotone, de découvrir ses racines. Et coup de tête ou coup de poker pour séduire le charmant notaire, elle décide de s’envoler pour l’Italie. En partant à la découverte de ce mystérieux héritage et en plongeant dans cette merveilleuse région italienne, elle n’imagine pas combien le cours de son existence va se trouver chamboulé.


Comme un enchantement est un roman contemporain qui m’a directement happée de part son résumé, mais aussi avec sa sublime couverture très colorée aux tons printaniers, parfaite pour la saison. On y suit une jeune femme qui vit une existence monotone en région parisienne. Lorsqu’elle apprend qu’elle est l’héritière d’un domaine à Parme, en Italie, elle décide de s’y installer sans trop réfléchir, voyant en ce lieu une manière de se ressourcer et de trouver un sens à sa vie. 

J’ai apprécié le côté fantastique qui se manifestait parfois dans le roman. Il s’agit surtout de perceptions faussées et imaginées par notre héroïne, mais cela rajoute une petite particularité bien agréable à l’oeuvre. Le titre l’indique bien, on est face à une sorte d’enchantement ! La romance est quant à elle, touchante. Pour une fois, on n’est pas face à une femme qui court toute la vie derrière un homme, s’éloignant des clichés, on inverse les genres, et c’est cette fois un homme qui est amoureux de cette mystérieuse inconnue qu’il a rencontré pour la première fois à ces dix ans… Le fait qu’ils se retrouvent dans de telles circonstances relève aussi de l’enchantement qui est le fil conducteur de toute cette belle intrigue.

Le ton et l’histoire restent assez simples, et il ne faut pas s’attendre, à mon sens, à une grande histoire. Toutefois, pour un moment détente, pouvant donner le sourire assez facilement, vous êtes au bon endroit. On arrive sur une conclusion très joyeuse, qui nous donne envie d’aller nous ressourcer à la campagne. Même si je m’attendais à un peu plus d’action et d’implication dans les thèmes abordés, ce livre traite survole différents sujets avec bienveillance. On regrettera toutefois une héroïne au passé très plat, on a l’impression que rien ne s’est jamais passé de sa vie et j’ai du mal à croire que de telles choses soient possibles. Toutefois, cela sert aisément à sa construction personnelle et très belle dans le livre. 

quatre
lolita