Shoko Nishimiya est sourde depuis sa naissance. Même équipée d’un appareil auditif, elle peine à saisir les conversations, à comprendre ce qui se passe autour d’elle. Effrayé par ce handicap, son père a fini par l’abandonner, laissant sa mère l’élever seule. Quand Shoko est transférée dans une nouvelle école, elle s’emploie à surmonter ses difficultés mais, malgré ses efforts pour s’intégrer dans ce nouvel environnement, rien n’y fait : les persécutions se multiplient, menées par Shoya Ishida, le leader de la classe. Tour à tour intrigué, fasciné, puis finalement exaspéré par cette jeune fille qui ne sait pas communiquer avec sa voix, Shoya décide de consacrer toute son énergie à lui rendre la vie impossible. Psychologiques puis physiques, les agressions du jeune garçon se font de plus en plus violentes… jusqu’au jour où la brimade de trop provoque une plainte de la famille de Shoko, ainsi que l’intervention du directeur de l’école. À cet instant, tout bascule pour Shoya : ses camarades, qui jusque-là ne manquaient pas eux non plus une occasion de tourmenter la jeune fille, vont se retourner contre lui et le désigner comme seul responsable…

TW : harcèlement, suicide

:wheelchair: Personnage principal sourd


On va suivre la vie de Shoya Ishida lorsqu’il est au lycée. Sa vie semble bien triste, et sa rencontre avec Shoko Nishimiya après plus de six années sans l’avoir revue va nous apprendre le pourquoi de sa situation. Shoko est une jeune fille sourde, qui a été transférée dans l’école de Shoya lorsqu’ils étaient en CM2. Un peu bête et désireux de fuir l’ennui, Shoya va s’en prendre à Shoko, régulièrement, sous les rires et avec l’appui de tous ses camarades de classe. Jusqu’au jour où la mère de la jeune fille signale le harcèlement auprès de l’établissement. Commence alors une longue descente aux enfers pour Shoya, qui perdra le soutien de ses amis, mais surtout deviendra leur cible. Il ne cessera de blâmer la jeune fille pour sa nouvelle situation, et ne s’arrêtera que lorsque celle-ci partira pour un autre collège. Ce n’est qu’une fois seul avec lui-même qu’il comprendra sa bêtise, et cherchera à se racheter. 

Pour moi, ce manga est un bijou. Les thèmes traités sont d’actualité, et différents des mangas dont j’ai l’habitude, c’est-à-dire baston ou amour. Là, on est sur quelque chose de bien plus profond. On aborde la question du handicap, comment il est vécu et perçu, par les deux types de personnes : celle qui vit avec le handicap, et celle qui vit avec la personne handicapée. On a bien évidemment la question du harcèlement, du point de vue de l’agresseur et de la victime, avec ici la même personne qui les incarne. La question du suicide est aussi présente, et bien sûr la question de l’amitié, avec quand même un petit peu de romance. 

Ce sont les différentes relations d’amitié entre les personnages qui seront au cœur de cet ouvrage. Au final, c’est un groupe de 8 personnes que nous allons suivre, composé de Shoya, Shoko, d’anciens harceleurs et d’anciens harcelés. Beaucoup étaient en CM2 avec Shoya et Shoko, d’autres viennent de différentes rencontres, mais tous ont un projet commun, la création d’un film à présenter à un concours. C’est ce projet qui va être porteur de ce manga, de leur amitié, de leurs rencontres. Si vous cherchez un manga rapide à lire, avec des thèmes profonds tout en restant léger, celui-ci est fait pour vous !

coup de coeur
philipinne