Une contrée moelleuse, mielleuse et onctueuse nommée Pandélire est gouvernée par la tyrannie des Dougoudiens, gardiens de l’ordre, à qui s’opposent les Virguliens, partisans de la liberté. Le Grand Laure, chef de ces derniers, compose une équipe de jeunes combattants : les Elus de la Virgule. Ces huit jeunes hommes, à la personnalité et aux pouvoirs très différents vont devoir affronter de puissants ennemis, au péril de leur vie, pour libérer Pandélire.


Chronique réalisée en tout honnêteté suite à un partenariat avec les éditions Le Temps Editeur. Merci à Thierry pour sa confiance.

Avant de commencer la critique, j’aimerais mettre le point sur deux choses : le livre est très court (150 pages) et c’est rempli d’humour absurde. C’est important de le noter, car je m’attendais au format court, mais pas du tout à l’absurde. Certes, le titre le sous-entendait peut-être, mais pas le résumé, plutôt classique pour un livre de fantasy. Le soucis, c’est que l’absurde en écriture avec moi ça passe ou ça casse, question de goût. Pour le coup, l’humour n’a pas fonctionné cette fois-ci. Dommage, car le livre en est bourré, de A à Z.

Pour le reste, comme on peut s’y attendre avec un livre aussi court, le scénario est assez simple mais ne manque pas d’action. Je trouve cependant que quelques explications et descriptions supplémentaires, même courtes, n’auraient pas été de trop pour certains passages car tout va extrêmement vite.

Le bon point, cependant, reste les personnages qu’on identifie bien malgré leur nombre (8 pour un format aussi court, c’était osé mais ça marche pas mal du tout !). C’est juste dommage que ce ne soit que des hommes, ce qui empêche une lectrice de bien s’identifier. En bref, un livre qui n’a pas su marcher sur moi, mais qui pourrait plaire aux fans d’humour absurde !

deux

lucille