Le mot rêveur est injustement bafoué par les gens trop raisonnables qui, souvent, rendent le monde ennuyeux. Pourtant, le rêve possède ses lettres de noblesse : Rêverose, le pays où tout est possible. C’est là que vivent Olivier, Colombe, Monsieur Pertinent et leurs compagnons hors du commun.


Chronique réalisée en tout honnêteté suite à un partenariat avec les éditions Kennes. Merci à Ben pour sa confiance.

Olivier Rameau, intégrale, tome 1, est un très bel album anniversaire. Sorti pour les 50 ans de sa parution, il recense plusieurs histoires du héros rêveur. Je ne connaissais pas Olivier Rameau avant de l’avoir entre les mains. Parues initialement dans le journal de Tintin en 1968, ces histoires, je les ai découvertes à la lecture et j’ai été tout de suite emportée dans ce monde de rêves.

Pour celleux qui connaissent Olivier Rameau, rien de nouveau. Si ce n’est une jolie édition. Pour les autres, c’est l’occasion de découvrir un style d’une autre époque. Des planches aux détails riches (ça vaut vraiment le coup de prendre le temps de les détailler). Une histoire à la fois pétillante et drôle dont le vocabulaire associé aux rêves permet de s’imprégner de l’univers.

© Kennes

J’ai aimé découvrir Olivier Rameau et ses amis. De plus certaines idées véhiculées sont toujours d’actualité cinquante ans plus tard. En bref, une jolie découverte.

trois
angelique