Tournez la clé… et découvrez votre destination ! Poursuivi par un mal mystérieux, le père de Cameron et Cassia les a confiés par un soir d’hiver à leur grand-mère, avant de disparaître de la surface de la terre. Pour tout héritage, il ne leur a laissé que deux énigmatiques pièces de bois aux inscriptions presque effacées. Mais, depuis qu’il a douze ans, le jeune Cameron fait des rêves étranges… Jusqu’au jour où, dans le centre commercial de son quartier, derrière la porte vitrée d’un petit magasin, il tombe sur un immense hall d’hôtel. Là, au milieu des chandeliers, du marbre et des somptueuses boiseries trône l’inscription :  » Découvrez votre destination ! « Le personnel de l’établissement n’en revient pas : d’habitude, on ne pénètre dans ce lieu magique que sur invitation ! Et surtout, oser s’y aventurer a toujours, toujours un prix… Car chacune de ses portes s’ouvre sur un pays différent. D’une salle à manger en Inde, on passe à un couloir de sous-marin au beau milieu de l’océan ou à une chambre avec vue sur la Grande Muraille de Chine ! Seule explication à la découverte de Cam ? La pièce pendue à son cou, qui semble mystérieusement liée à cet endroit… Se pourrait-il que son père y ait travaillé autrefois ? Mais le doute s’empare vite du garçon : chariots et plateaux qui se déplacent tout seuls, couloirs sombres se modifiant à volonté, passages secrets nichés dans les caves de l’établissement… L’hôtel, doué de conscience, serait-il maléfique ?


Bienvenue à l’Hôtel Invisible!

    Le concept de ce livre est quand même super sympa: il existe un hôtel secret, ici et là-bas, nulle part et partout à la fois. Vous entrez par une porte à Dallas pour ressortir par une autre à Moscou! Vous pouvez passer vos vacances aux quatres coins du monde en une semaine. Plutôt chouette non? J’aimais beaucoup cette idée, la magie de l’Hôtel qui a même sa personnalité … et surtout ses secrets! Par contre, j’ai trouvé que la façon dont le fonctionnement de la magie était expliqué un peu confuse: la magie passe en effet par les portes de l’hotel et le bois spécial utilisé par les outils des employés. Mais j’avais quand même du mal à visualiser tout ça (ou peut être que mon vocabulaire menuisier n’est tout simplement pas assez développé).

Au delà de la découverte de l’Hôtel, que nous faisons en même temps que notre jeune héros Caméron, nous suivons l’enquête de ce dernier pour découvrir (et sauver) son père, disparu il y a des années. D’indices en fausses pistes, en enlèvements et plus encore, Caméron parvint à dépasser ses peurs et élucider ce mystère. Une intrigue qui pourra sûrement entraîner les jeunes lecteurs, et qui a moins marché avec moi parce que quand même plutôt prévisible. Je n’en tiens pas rigueur au livre cependant, car c’est mon grand âge qui parle.

Ce qui m’a posé le plus problème en fait c’est vraiment le personnage principal, sa personnalité, ses choix et ses réflexions. Bref, un peu tout haha. Et là, ce n’est pas mon âge qui parle car il y a beaucoup de romans jeunesses où je trouve les personnages tops. Mais là, ça n’a vraiment pas collé!

deux

elise