Charlie Gordon a 33 ans, mais l’âge mental d’un enfant de 6 ans. Il voit sa vie bouleversée le jour où, comme la souris Algernon, il subit une opération qui multipliera son QI par 3. Au jour le jour, il fait le compte rendu de ses progrès. Mais jusqu’où cette ascension va-t-elle le mener ?

:wheelchair: Personnage principal handicapé (retard mental)


Découvrez un monument de la littérature

Charlie Gordon est un être humain exceptionnel : certes il est handicapé mais il y a une réelle humanité et intelligence qui rayonnent autour de ce personnage. Tourné en ridicule par ses proches sans qu’il comprenne réellement les moqueries ou l’ironie, Charlie n’a pas conscience de la méchanceté gratuite du monde qui l’entoure. Travaillant dans une boulangerie, prenant des cours du soir, Charlie a un quotidien bien rythmé et rien de nouveau ne vient s’immiscer dans cette routine…

Sauf quand il est « repéré » par des éminents scientifiques pour prendre part à une opération totalement révolutionnaire : une opération qui le rendrait intelligent. C’est un total bouleversement, tant humain que scientifique et Charlie devient, peu à peu, une véritable bête de foire, sous un nouvel angle cette fois-ci. Son intelligence démultipliée creuse un fossé entre lui et les autres. Son rapport à autrui n’est plus le même, un détachement profond commence à prendre part suite à de mystérieux troubles. Charlie se voit de l’extérieur… Et si des effets secondaires (terribles) existaient ?

Un récit intense et (toujours) actuel

L’auteur met en avant un thème, celui du handicap, et met à jour les conditions d’accès, mais aussi de vie de ces personnes-là. Il y a une profonde déshumanisation qui persiste pour ce public avec un réel manque de moyens qui leur sont accordés. Charlie est la cible de moqueries permanentes puis d’un rejet violent. A la suite de son opération, la prise de conscience de sa condition auprès des autres est terriblement violente pour lui : les gens ne riaient pas avec lui mais riaient de lui, voilà toute la différence.

En toile de fond et qui suit la trame de l’intrigue, on retrouve le thème du progrès scientifique : toujours plus loin dans la déshumanisation de l’être humain afin de repousser les lois de la Nature et de se prendre pour un démiurge. Daniel Keyes explore une palette de possibles avec des thèmes qui sont, malheureusement, encore très ancrés dans notre quotidien. La cause animale est traitée également au fil du roman au travers de la souris Algernon : cette pauvre souris qui est maltraitée, tout simplement et qui représente une analogie terrible avec Charlie Gordon.

Un classique à lire pour tous et en tout temps.

J’ai lu ce classique très tardivement mais je suis très heureuse de m’y être plongée. C’était un livre qui ne me disait absolument rien durant mes années scolaires pourtant le récit est bouleversant et peut parler aux plus jeunes comme aux plus grands. Je ne peux que vous encourager à le lire : il se lit très rapidement. C’est un journal tenu par Charlie et, qui, aux premières lignes nous plonge directement dans le quotidien de ce personnage. Charlie écrit comme il entend donc il y a énormément de fautes. Mais c’est là où le génie se trouve : au fil du récit et de l’opération, il y a un réel changement dans l’expression de Charlie et dans la manière dont il écrit. C’est prenant, vivant et poignant !

coup de coeur
lilie