Dans la majestueuse cité portuaire de Liavek, Kaloo l’orpheline se cherche un passé. L’enjeu est grand : seuls ceux qui connaissent leur date de naissance peuvent recevoir un peu de chance chaque année, et avoir leur place pleine et entière dans la société. Commence pour elle une quête initiatique qui l’emmènera sur des sentiers dangereux. Certains mystères devraient rester dans l’ombre…


Chronique réalisée en tout honnêteté suite à un partenariat avec les éditions ActuSF. Merci à Jérôme pour sa confiance.

Comme présenté dans les premières pages de cet ouvrage, Liavek est un univers de fantasy qui a inspiré bon nombre d’auteurs du genre. Ici, nous découvrons l’appropriation de l’univers par trois auteurs sous la forme d’un recueil de six nouvelles qui se suivent, se croisent et se recoupent. Certains sont écrites à deux mains, d’autres à quatre et la dernière à six, leur conférant un rythme et une dynamique bien particuliers.

D’une façon générale, j’ai aimé suivre les péripéties des personnages. L’enchaînement des nouvelles était fluide et les plumes des auteurs très agréables à lire. Cependant, le format de nouvelles ne permet pas de développer l’univers aussi bien que ce dont le lecteur aurait envie. Je suis vraiment restée sur ma faim de ce point de vue-là. J’aurais aimé que le décor et les idées soient plus exploités, notamment cette notion de chance dont on nous parle dans le résumé et qui n’est finalement pas plus qu’un simple élément du récit. Ce manque de développement m’a conduite à quelques moments d’ennui, voire même à décrocher de l’histoire.

Liavek restera donc une bonne lecture mais n’a rien d’inoubliable pour moi. Je le recommande à ceux qui aiment le format de nouvelles et la fantasy, pourvu que vous n’attendiez pas de développement particulièrement élaboré.

trois

amelie

Tout comme Amélie, j’ai globalement trouvé les nouvelles intéressantes et bien écrites. Elles sont toutes liées et mettent en scène les mêmes personnages. Heureusement que c’est le cas parce que cela aurait été encore plus compliqué de suivre cette histoire. J’ai parfois eu du mal à comprendre les relations entre les différents personnages. J’ai du, à plusieurs reprises prendre une pause dans ma lecture afin de me remémorer ce qu’on savait sur ce personnage, qui était-il, quel était son rôle dans l’histoire. Cela m’a parfois fait décrocher. Cela a été le cas surtout au début, pour les premières nouvelles.

L’univers semble extrêmement riche et aurait nécessité plus d’approndissement que ce soit sur cette notion de chance, qui est au cœur de l’intrigue, mais aussi sur les différents conflits qui peuvent exister entre les villes/les territoires. En conséquence, je ne me suis pas vraiment attachée aux personnages. Malgré tout, j’ai apprécié suivre leur évolution. Avis aux amateurs de nouvelles qui connaissent ce format et ne se sentent pas frustrés de ce manque de développement concernant l’univers et les personnages.

trois

louise