Après un grand bouleversement, la Terre est envahie par la brume. Héra vit dans le sanctuaire des prêtres de l’Eau, où elle apprend à devenir guerrière et à maîtriser sa magie. Un jour, elle rencontre Intissar, venue du sanctuaire du Feu pour leur annoncer une terrible nouvelle : une vague de brume peuplée de monstres arrive droit sur la Terre. Les deux jeunes femmes vont s’unir pour contrer cet ennemi commun.

✊🏽 Personnages racisés


Tout d’abord, j’ai énormément apprécié l’univers créé par l’autrice qui m’a en quelque sorte fait penser au « Dernier maître de l’air » (tout en étant très différent bien sûr). Que ce soit cette brume qui a remplacé l’eau, le fonctionnement de leur magie ou l’organisation des survivants en Sanctuaires. On est tout bonnement happé par les descriptions bien placées et l’atmosphère onirique du roman.

Ce roman a de nombreuses qualités, mais les personnages sont à mon sens la principale. Héra et Intissar ont toutes les deux des caractères marqués et très différents et on s’attache rapidement à elles. Elles ne sont pas parfaites, mais elles sont humaines et essayent constamment d’aller de l’avant ! De plus, j’ai apprécié la diversité représentée par les personnages principaux (Héra est noire et Intissar arabe).

Finalement, j’ai dévoré ce roman à toute vitesse car l’action suit un rythme effréné et on enchaîne les rebondissements sans pour autant que ce soit redondant. Seul petit bémol, j’ai trouvé que l’intrigue était par moment assez prévisible. Mais la fin de ce tome m’a surpris et j’espère que le prochain tome en fera de même !

quatre
hajar