Incontournables pour toutes les personnes qui souhaitent prendre soin d’elles et trouver une alternative aux sodas industriels, les kéfirs et kombuchas sont des boissons fermentées peu sucrées et riches en probiotiques bénéfiques pour le système immunitaire et le microbiote. 30 recettes accompagnées des conseils et astuces des auteures pour réaliser vos propres kéfirs et kombuchas. Un mélange maitrisé de laits, fleurs et fruits pour des boissons savoureuses.


Chronique réalisée en tout honnêteté suite à un partenariat avec les éditions Rustica. Merci à Mathilde pour sa confiance.

Je consomme régulièrement du kombucha depuis trois ans maintenant. Au début, exclusivement celui du commerce. Cependant, devant son prix exorbitant, j’ai fini par trouver une souche. Ce qui est très rentable quand on en boit deux-trois verres par jour. J’ai malencontreusement tué mes grains de kéfir… ils n’ont pas apprécié les fluctuations de température. Je n’ai donc pu tester aucune des recettes de kéfir de ce livre…

… ni aucune sur le kombucha.

© Rustica

En effet, les étapes des recettes mentionnent d’ajouter la souche à la préparation. Sauf que si on suit cette logique, au bout d’une recette, on n’a plus de starter et notre souche est pleine des ingrédients ajoutés à la préparation. Donc inutilisable par la suite. Depuis que je fabrique mes propres boissons de kombucha, je suis la règle très stricte des deux fermentations. La première fermentation consiste à avoir un litre de liquide grâce à l’ajout du thé (ou d’une tisane), du sucre, du starter (à raison de 10% de liquide) et de la souche. Pour la deuxième fermentation, on enlève la souche et on rajoute les ingrédients que l’on veut (fruits, gingembre, feuilles de menthe, etc).

Je vais donc garder les idées de mélanges de ce livre, parce que certains ont l’air vraiment bons, et les adapter à ma façon de faire.

un
angelique