Tous les sorciers sont maléfiques. Elisabeth, élevée au milieu des dangereux grimoires magiques d’une des Grandes Bibliothèques d’Austermeer, le sait depuis son plus jeune âge. D’ailleurs, peu de temps après le passage à la bibliothèque du sorcier Nathaniel Thorn, un des ouvrages se transforme en monstre de cuir et d’encre, semant mort et destruction. Et c’est Elisabeth qui se retrouve accusée de l’avoir libéré. Forcée de comparaître devant la justice à la capitale, elle se retrouve prise au cœur d’une conspiration vieille de plusieurs siècles. Bien malgré elle, elle n’a d’autre choix que de se tourner vers son ennemi Nathaniel, et son mystérieux serviteur, Silas. Car ce ne sont pas seulement les Grandes Bibliothèques qui sont en danger, mais le monde entier… et face à ce terrible complot, Elisabeth va devoir remettre en question tout ce qu’elle croyait jusqu’ici, y compris sur elle-même.


Dans ce roman de fantasy, on suit Elisabeth qui est formée pour devenir gardienne et combattre la magie au sein d’une Grande Bibliothèque. Mais son quotidien va être bouleversé lorsqu’un grimoire maléfique va se transformer en monstre et qu’elle va être convoquée à Magisterium pour répondre des crimes dont elle est soupçonnée : meurtre et sorcellerie.

J’ai tout bonnement adoré ce roman. Tout d’abord, j’ai trouvé l’univers fascinant et la conception de la magie originale. Les grimoires m’ont particulièrement captivés, tout comme les démons personnels. Les descriptions sont bien placées et on en sait suffisament sur le monde politique et magique sans que cela en soit redondant. Malgré une certaine prévisibilité à certains moments pour les férus de fantasy, la lecture est addictive grâce aux actions se succèdant et à l’intrigue qui prend en épaisseur au fur et à mesure des pages.

De plus, les personnages de ce roman sont des pépites. Bien construits, complexes et cohérents dans leurs comportements, on s’attache à chacun d’eux, même à l’ambigu Silas qui rajoute à lui seul une profondeur au roman. Le personnage d’Elisabeth a une super évolution et on ne cesse de s’attacher à elle. Quant à Nathaniel, j’ai adoré son humour et ses failles ont su m’émouvoir. Leur trio fonctionne à merveille et la dynamique entre les trois donnent du peps à l’histoire !