Lorsque les enfants de la petite ville d’Archer’s Peak se mettent à disparaître les uns après les autres – certains sans laisser la moindre trace, d’autres dans des circonstances extrêmement violentes – la peur, la colère et la suspicion envahissent l’entourage des victimes et laissent la police locale dans le plus grand désarroi. Aussi, quand le jeune James, seul témoin oculaire du massacre de ses trois camarades, sort de son mutisme pour parler de créatures terrifiantes vivant dans la pénombre, le coupable semble tout trouvé. Son seul espoir viendra d’une étrange inconnue, Erica Slaughter, tueuse de monstres capable de voir l’impensable, ce que l’inconscient des adultes a depuis longtemps préférer occulter.

TW : violence, mort, sang et cadavres


Ce livre est la recette parfaite de l’histoire d’horreur qui fonctionne. Une petite ville typiquement américaine, avec un diner et un sheriff ; des enfants qui disparaissent sans explication ; un enfant qui prétend avoir vu un monstre ; et une jeune femme dangereuse qui prétend avoir la solution à leurs problèmes. Je me suis vraiment retrouvée embarquée dans ce roman graphique. Le rythme est intense, on ne perd pas de temps, et les planches s’enchaînent magnifiquement bien. J’ai eu plusieurs moments d’admiration devant certaines pages, où je me suis dit « wow ! ». Etant une personne qui n’y connait pas grand-chose aux comics, je ne suis probablement pas un bon juge sur ce sujet, mais en tant que lectrice j’ai été vraiment ravie !

J’ai beaucoup apprécié les personnages de l’histoire. James est probablement celui que j’ai préféré. La façon dont il doit faire face au monstre qu’il a affronté, comment il a raconté son expérience aux policiers, puis à Erica, m’a vraiment permis de mieux cerner son caractère et de l’apprécier. Sa relation avec Erica était très intéressante, touchante même, et voir deux individus si complexes coopérer pour chasser un monstre était le moment que j’ai le plus aimé. Erica est également un protagoniste fascinant, à la fois très dure mais avec ses faiblesses, et qui sait exactement ce dont elle est capable. Le fait qu’elle ne sous-estime pas ses adversaires, qu’elle ait une stratégie très claire et efficace, m’a donné l’impression d’avoir en face de moi une véritable professionnelle, pas seulement un personnage au mauvais endroit, au mauvais moment, qui se transforme miraculeusement en héros.

© Urban Link

Je trouve que ce premier volume a vraiment posé les bases d’une suite solide. Il se termine par un cliffhanger qui m’a surprise, mais m’a paru logique, et qui me donne surtout très envie d’avoir la suite entre les mains !

quatre
coralie