Tout commence par un avion détourné par des pirates de l’air aussi dangereux que maladroits… Au moment de survoler le volcan d’Haltefou, l’appareil disparaît subitement dans un trou spatio-temporel et s’écrase en pleine préhistoire ! Les survivants construisent un camp fortifié pour se protéger des nombreux prédateurs sous la férule de Krauss, le chef autoproclamé, qui fait régner une discipline de fer sur les habitants du camp. Un jour, un couple avec un enfant de cinq ans décide de fuir cet enfer, préférant la liberté dans une nature hostile à un semblant de sécurité dans une véritable dictature…

✊🏾 Personnage secondaire noire
Personnage handicapé physique


Chronique réalisée en toute honnêteté suite à un partenariat avec les éditions Dupuis. Merci à Jocelyne pour sa confiance.

Dans ce tome, et surtout dans toute la première partie, on découvre l’histoire de Kenza : qui elle est, d’où elle vient, ce qu’elle fait là, et j’ai trouvé ça super. C’est un de mes personnages préférés et du coup j’ai beaucoup aimé que le tome soit centré davantage sur elle que sur Franck, parce que je trouve qu’elle méritait d’avoir une place centrale.

A côté de ça, on a quand même beaucoup d’histoires qui se croisent, se rejoignent donc c’est un tome qui s’éparpille un peu plus je trouve, mais la fin était géniale, encore une fois ça donne très envie de découvrir la suite. Mention spéciale pour l’utilisation d’un QR code à la fin de la BD, pour avoir un contenu additionnel (je ne révèle rien de plus) qui permet de nous immerger encore plus dans l’histoire.

© Dupuis

Et puis, c’est toujours très drôle, à chaque fois que je me plonge dans cette série, ça ne rate pas ! Rien que la scène d’ouverture est incroyable, c’est loufoque, j’adore ça. J’ai aussi beaucoup ri avec Gérard, et « le petit mec », je réalise que je me prends de plus en plus d’affection pour lui. C’est un personnage que je trouve très intéressant, et que j’ai hâte de retrouver dans le prochain tome. Un tome qui marquera la fin du second cycle d’ailleurs…

quatre
angele