Eleanor West’s Home for Wayward Children. No Solicitations. No Visitors. No Quests. Children have always disappeared under the right conditions; slipping through the shadows under a bed or at the back of a wardrobe, tumbling down rabbit holes and into old wells, and emerging somewhere… else. But magical lands have little need for used-up miracle children. Nancy tumbled once, but now she’s back. The things she’s experienced… they change a person. The children under Miss West’s care understand all too well. And each of them is seeking a way back to their own fantasy world. But Nancy’s arrival marks a change at the Home. There’s a darkness just around each corner, and when tragedy strikes, it’s up to Nancy and her new-found schoolmates to get to the heart of the matter. No matter the cost.

✊🏽 Personnage asiatique

🏳️‍🌈 Personnage principal asexuelle, personnage secondaire transgenre


On raconte souvent l’histoire des enfants qui découvrent une mystérieuse porte ou armoire qui les emmène ensuite dans un monde fantastique, où ils deviennent de véritables héros. Dans ce très court roman, Seanan McGuire se pose une question souvent ignorée : qu’est-ce qui arrive aux enfants qui reviennent de ces mondes enchantés ? Eh bien, ils atterrissent à la pension d’Eleanor West, un mélange entre un pensionnat privé, un foyer pour jeunes à difficultés, et l’endroit idéal pour se faire tuer dans son sommeil. Littéralement.

Je dois avouer que j’avais un peu peur de la longueur de ce roman, qui ne fait que 170 pages environ, mais en réalité, j’ai adoré ce format original ! On ne perd pas de temps à planter le décor, on plonge directement dans l’intrigue, et on est embarqué dans une histoire folle, avec un worldbuilding très solide. Nancy n’est pas un protagoniste avec une personnalité très imposante, si bien que l’on suit facilement le récit à travers ses yeux sans être trop influencé par ses pensées. Les autres personnages sont également très uniques, avec leurs expériences propres et leur caractère souvent étrange. Je salue la diversité présente dans ce roman. Nancy est asexuelle, ne se contente pas de le mentionner, mais explique en détail son ressenti par rapport à sa sexualité, et Kade est un jeune homme trans dont la transition joue un rôle important dans son histoire avec son monde enchanté.

Le seul petit défaut de ce livre est probablement l’intrigue policière. Elle est logique et tient la route, je dois l’admettre, mais elle est apparue un peu trop tard pour être correctement mise en place, si bien qu’elle m’a parue bien trop simple. Je n’ai pas eu le temps de m’inquiéter pour les personnages, de craindre le mystérieux meurtrier, que j’avais déjà la réponse. J’aurais vraiment aimé que le livre soit plus long juste pour avoir plus de tensions dans cette partie !

quatre
coralie