horizons lysiah maro

2107. Deux ans plus tôt, le monde est dévasté de façon brutale et soudaine. Aujourd’hui, il n’en reste que des ruines, de la poussière et des cadavres. Les rares rescapés tentent de subsister, tiraillés entre les milices locales et les grandes organisations qui se disputent les territoires épargnés tels des vautours. C’est à travers une France hostile et ravagée par la folie des Hommes que Xalyah, une jeune femme solitaire et endurcie, brave tous les dangers pour accomplir son seul et unique objectif : retrouver les siens. Le reste n’a pas d’importance, les autres non plus. Sauf qu’elle réalisera bientôt que pour parvenir à ses fins et survivre, il lui faudra accepter de baisser la garde et faire les bons choix…


Chronique réalisée en toute honnêteté suite à un partenariat avec les éditions Inceptio. Merci à eux pour leur confiance.

Une dystopie se déroulant en France, ça vous parle ? Je trouve ce concept plutôt innovant, souvent, on ne connaît pas la localisation exacte du lieu dystopique ou on s’éloigne radicalement de la France même si l’auteur est français. C’est le postulat de base d’Horizons, un roman mêlant survivalisme et monde apocalyptique. Après un événement destructeur pour le monde entier, que l’on ne découvre qu’au fur et à mesure de notre lecture, peu d’humains ont survécu et vivent désormais dans la peur constante. Xalyah évolue dans ce monde ravagé et parcourt la France entière pour essayer de retrouver ses proches.

Le personnage de Xalyah est très intéressant à suivre – elle est puissante, déterminée, colérique, mais peut être un peu trop solitaire… même si cela se comprend. Notre héroïne observe les déboires de l’âme humaine et la façon dont certains pourraient vendre leur âme au diable pour survivre. A travers cet ouvrage, on retrouve par ailleurs une véritable critique de ce qui pourrait faire basculer notre monde et ce qui en crée déjà d’énormes maux. Les raisons de l’écroulement du monde sont malheureusement bien trop réalistes et pourraient nous en donner des frissons d’angoisse. D’ailleurs, l’autrice n’hésite pas à s’implanter dans un futur proche pour renforcer cette idée : nous sommes en 2107.

Par contre, ce tome reste très introductif. Le problème avec le caractère de Xalyah est que son manque de confiance envers autrui ne m’a pas permis de m’attacher aux personnages secondaires – qui sont pluriels, et certains sont simplement de passage. De plus, j’ai trouvé les chapitres trop longs et le récit assez lent. Je m’attendais à beaucoup d’action et ce n’était finalement pas vraiment le cas. Dommage pour ce point, toutefois, j’ai hâte de découvrir la suite !

lolita