tousavecgreta_loeildeslecteurs

Greta vit dans une magnifique forêt qui est menacée par les Géants. La première fois que les Géants s’y sont rendus, ils ont abattu des arbres pour bâtir des maisons. Puis, ils ont abattu encore plus d’arbres pour bâtir de plus grandes maisons. Les maisons se sont transformées en villages, les villages sont devenus des villes, et il ne reste maintenant presque plus rien de la forêt. Heureusement, Greta a une idée…


Chronique réalisée en tout honnêteté suite à un partenariat avec les éditions Gautier Languereau. Merci à Cécile pour sa confiance.

Il s’agit d’un vrai album jeunesse avec une résolution un peu facile pour le monde dans lequel on vit, mais adressé aux enfants, il est porteur d’espoir. Le personnage inspiré de Greta Thunberg veut s’opposer aux Géants (les humains adultes) qui détruisent la forêt avec leurs constructions et leur pollution et menacent ses amis les animaux. Elle se regroupe avec les autres enfants et les animaux pour faire face aux grandes personnes et leur faire prendre conscience. Ceux-ci s’excusent et changent de manière de faire, en vivant avec la nature ! La métaphore des humains et l’humanisation des animaux sont des procédés qui permettent aux enfants de s’identifier à la jeune fille et à comprendre son combat.

L‘album sensibilise les enfants avec brio à l’écologie, mais il est vrai qu’il apparait plus mignon que réaliste aux yeux des adultes. Dans la vraie vie, les gens savent très bien le mal qu’ils font et rien ne change… les nouvelles générations sont porteuses d’espoir mais aura-t-on le temps de nous sauver d’ici là ? On peut en douter. Mais la volonté de l’ouvrage est importante et donne quelques recommandations et idées aux enfants pour apprendre les bons gestes. Tous avec Greta ! sort du combat manichéen de la jeune fille et donne la valeur du courage à ses lecteurs.

© Gautier Languereau

Les couleurs sont absolument sublimes, la composition est parfaite avec peu de textes mais des images percutantes, parfait pour faire prendre conscience aux enfants de l’enjeu écologique. L’ensemble semble presque féérique et irréel, avec un trait qui donne des visages assez ronds et enfantins même aux Géants et les rend presque attachants. L’idée est vraiment celle de l’union pour se faire entendre, que l’on ne soit qu’enfant ou adulte, et mérite d’être entendue. La réalisation de l’ouvrage donne en plus le bon exemple : il est imprimé sur du papier recyclé et chaque vente est don de 2% du prix de vente à la fondation 365.org partenaire de la jeune activiste.

quatre
graziella