Dans mon cerveau, tout va trop vite, tout le temps. Une vitesse incontrôlable qui provoque des courts-circuits permanents, des situations stressantes, embarrassantes mais aussi amusantes, voire même, parfois, des idées intéressantes. C’est une évidence: quelque chose ne tourne pas rond depuis que je suis gamin. À la maison, on me surnomme «la tornade». Partout où je passe, je suis me sens obligé de laisser une trace: un trousseau de clés oublié dans un frigo, une salle de réunion épuisée par mon débit de parole, des réflexions inutiles qui provoquent des blessures profondes, un match de tennis perdu dans une dramaturgie digne des plus grands romans épiques. Cela dit, j’ai au moins cette chance: je ne m’ennuie jamais. Personne ne parlait de troubles de l’attention dans les années 80′. Avant d’apprendre que j’étais moi aussi un «enfant TDA/H», j’ai dû apprendre à fonctionner, à maîtriser l’ouragan qui se déchaîne fréquemment dans ma tête, en m’appuyant sur un de mes atouts: la créativité. Apprendre à me poser. Trouver les bonnes méthodes pour évacuer les surplus d’énergie. Établir une relation à l’autre dans l’écoute et le respect. Avec cet ouvrage, je veux vous prouver qu’il est possible de vivre avec un TDA/H et qu’il existe une multitude de mécanismes qui peuvent vous aider à mieux vivre avec ce trouble ou avec les personnes qui en souffrent. Si j’y arrive, aucune raison que ce ne soit pas le cas pour d’autres TDA/H.

🧠 Personnage principal hyperactif


Chronique réalisée en toute honnêteté suite à un partenariat avec les éditions Kennes. Merci à Ben pour sa confiance.

Dans ce livre à la croisée entre le développement personnel et l’autobiographie, on découvre le quotidien et le parcours parfois mouvementé d’un TDA/H. J’ai particulèrement apprécié la plume drôle et légère d’Adrien Devyver qui donne l’impression que l’auteur s’adresse oralement à nous. De plus, l’écriture permet à elle seule de découvrir tout un pan de l’énergie débordante d’un TDA/H.

Autre point positif : la présence d’interviews et de témoignages qui nous permettent de découvrir ce trouble de l’attention par le prisme de spécialistes et de proches d’Adrien Devyver. J’ai trouvé cet ajout particulièrement enrichissant. De la même manière, les petites astuces promulguées par l’auteur en fin de chapitres sont percutantes.

Le seul petit bémol que je pourrais trouver à ce livre, c’est qu’il est très autobiographique et que cela empiète parfois sur les explications concernant le TDA/H. Mais heureusement, la vivacité et la fluidité de la prose rendent le tout très agréable et accessible pour tous.

Finalement, ce livre permet de découvrir l’impact qu’a concrètement le trouble de l’attention avec hyperactivité dans le quotidien de ceux qui en souffrent. Ce qui est nécessaire dans une société où les voix des personnes neuroatypiques sont peu entendues.