« Comme sur un nuage » décrit le quotidien lumineux d’adolescents qui, entre rumeurs, confiance en soi et sentiments, grandissent sous le regard bienveillant de leurs auteurs. Dai Noshiro, adolescent de 17 ans, vient de débarquer dans un nouveau lycée. Plutôt jovial et ouvert, il n’a aucun mal à s’intégrer dans ce nouvel environnement. Mais très vite, il remarque que dans sa nouvelle classe, un élève est mis de côté : un certain Kô Sanada. La rumeur raconte en effet qu’il est gay et personne n’ose l’approcher. Mais Noshiro, refusant l’injustice, décide d’essayer d’en faire son ami… « 


Comme sur un nuage est la nouvelle parution de chez Akata qui axe de plus en plus son catalogue vers des titres aux messages importants afin d’ouvrir de plus en plus la société et de mettre fin aux idées reçues. Cette initiative est très importante, d’autant plus dans le monde du manga où les clichés ont parfois la vie dure. Ce manga est fini en trois tomes au Japon. Il est tout d’abord important de noter que le lectorat visé est majoritairement les adolescents – le manga se déroule au lycée et possède un ton assez doux tout en abordant des thématiques dures et compliquées. Toutefois, il est toujours intéressant de se pencher sur ce genre de lectures, peu importe l’âge.

Véritable récit sur l’ouverture aux autres et plaidoyer contre l’injustice, ce récit nous offre des dessins simples, mais une grande histoire pleine de bon sens. Il y a beaucoup de cases par pages, de nombreux dialogues, et par conséquent, ce premier tome offre un temps de lecture conséquent, ce qui est un vrai plus. On y traite de l’homosexualité et de la découverte de ses préférences en terme de relations amoureuses, des clichés qui ont la vie dure, du harcèlement… Le ton autour de ces messages est très positif grâce au héros de l’intrigue, Noshiro, qui est très jovial. De plus, il reste beaucoup de mystères autour de ce tome ce qui nous donne très envie de suivre les prochaines parutions !

cinq
lolita