Sirscha Ashwyn comes from nothing, but she’s intent on becoming something. After years of training to become the queen’s next royal spy, her plans are derailed when shamans attack and kill her best friend Saengo. And then Sirscha, somehow, restores Saengo to life. Unveiled as the first soulguide in living memory, Sirscha is summoned to the domain of the Spider King. For centuries, he has used his influence over the Dead Wood—an ancient forest possessed by souls—to enforce peace between the kingdoms. Now, with the trees growing wild and untamed, only a soulguide can restrain them. As war looms, Sirscha must master her newly awakened abilities before the trees shatter the brittle peace, or worse, claim Saengo, the friend she would die for.

TW : violence physique, passages sanglants

✊🏽 Personnages asiatiques

📣 Autrice ownvoice


Tout d’abord, l’univers est très particulier. On y parle d’ombres, d’esprits, de magie interdite. L’univers est très sombre et brumeux et c’est pour moi le point fort de ce roman. J’ai été séduite par la construction de ce monde et la mythologie que l’on y trouve. Il s’agit ici du premier tome d’une série mais tout se déroule rapidement, lorsque normalement, nous devrions y trouver plutôt une introduction. Les différents royaumes et les différents types de magie sont présentés très succinctement. L’univers n’est pas assez décrit en profondeur et toutes les descriptions sont survolées, le développement des lieux est inexistant, ce qui est primordial dans un roman de fantasy.

Par ailleurs, concernant les personnages, la possibilité d’identification à ceux-ci est importante pour vivre pleinement l’expérience de lecture. Hors encore ici, le développement des personnages et de leur psychologie est faible. Nous suivons principalement deux personnages féminins et pourtant, je ne me suis attachée à aucune des deux protagonistes. Je dirais même que j’ai préféré les personnages secondaires. Sirscha et Saengo sont intéressantes par certains aspects mais nous ressentons une certaine distance concernant leurs émotions, ce qui est problématique à mon sens.

Personnellement, dans un roman, les personnages représentent au moins 50% du contenu et l’attachement aux personnages est très important car si leur sort ne m’importe pas, le roman perd de son intérêt et l’engouement disparaît. En revanche, l’intrigue est très prenante, le système de magie et les légendes intéressants, tout cela soulève beaucoup de questions dont on attend encore des réponses en fin de lecture. En bref, une intrigue intéressante, mais le développement de l’univers et des personnages reste maigre. Mais la fin de ce roman donne envie de continuer car elle ouvre sur une nouvelle intrigue.

trois
kelly