A Idyllia, les humains voyagent à dos de dragon alors que les chevaux sont des mythes. Dans ce monde médiéval fantastique, Artémus est le jeune écuyer de sire Kendrick, et Iselle la fille d’un marchand de dragons. Leurs chemins se croisent le jour où sire Kendrick décide de remplacer son vieux palefroi, Oom, par une monture plus fringante. Iselle, qui a hérité de sa mère du don de communication avec ces nobles animaux, capte la mélancolie du vieux dragon, désireux de terminer ses jours dans une contrée oubliée dont seuls les membres de son espèce ont connaissance. C’est ainsi que commence un voyage drôle et épique qui va mener nos héros bien au-delà des terres d’Idyllia, jusqu’à la Vallée des Dragons, jusqu’à Dragonland, là où tout a commencé. Là où tout finira ?


Chronique réalisée en toute honnêteté en partenariat avec les éditions Fleurus. Merci à Claire pour sa confiance.

Dans ce roman jeunesse, on suit Artémus et Iselle dans une folle quête à la recherche de Dragonland, la Vallée légendaire des Dragons. Nos deux jeunes protagonistes vont devoir faire équipe un peu malgré eux pour venir en aide à Omm sans que leurs forts caractères ne mettent en péril leur aventure. Mais, entre un écuyer adulant un chevalier orgueilleux et peureux et une fille de bonne famille au don particulier et à la tête dure, les différents sont nombreux et les situations cocasses…

En effet, le récit est saupoudré d’humour et de bonne humeur ! Le personnage de Sir Kendrick m’a particulièrement fait rire et celui d’Iselle m’a impressionné par sa détermination et son courage. Et malgré que ce soit Artémus le narrateur, je trouve que c’est elle qui fait la force de ce roman. De plus, la relation entre nos deux protagonistes principaux, bien qu’elle suive un schéma classique, est toute douce.

J’ai aussi apprécié le rapport entre les hommes et les dragons qui permet d’aborder des questions importantes quant à la place de l’humain dans son environnement et sa relation avec les autres êtres vivants. Le côté fantastique est lui aussi très bien traité, notamment la mythologie créée autour des dragons, de la Vallée et du pouvoir d’Iselle. Finalement, cela a donc été une lecture drôle et intéressante avec des personnages hauts en couleurs mais qui aurait gagnée à être un peu plus originale.