Sydney est persuadée que la mort de son père n’était pas un accident. Seul psy de la ville, il connaissait les secrets de tous ses habitants… Qui, parmi ses patients, aurait eu intérêt à vouloir sa mort ? D’où proviennent les mystérieux textos que Sydney reçoit après son décès ? Et pourquoi June, la fille la plus populaire du lycée, assiste-t-elle à l’enterrement ? Alors qu’elle est de plus en plus attirée par June, Sydney nourrit l’espoir d’une vie plus belle. Malheureusement, les secrets ne restent jamais longtemps dans l’ombre… Veut-elle vraiment savoir la vérité ?

TW : Deuil, homophobie, dépression, anxiété, TSPT, suicide, coming out forcé, relation abusive

🏳️‍🌈 Personnage principal lesbienne, personnage secondaire LGBTQ+

✊🏽 Personnage noir, personnage métisse asiatique


Chronique réalisée en toute honnêteté suite au partenariat avec Auzou. Merci à Emmanuelle pour sa confiance.

Ce livre est une jolie surprise pour moi. Commençons par cette couverture qui, si elle n’est pas la même que l’originale, en reprend le visuel principal. Vient ensuite la plume de Savannah Brown et sa poésie. Il est clair que cette autrice est jeune et se sert de ses mots pour faire passer des messages importants. Bien qu’adressé à un jeune public, The Truth aborde des thématiques d’actualité et met en lumière des sujets qui ont besoin de l’être.

Le deuil prend une grande place dans le récit. Et j’ai particulièrement aimé le début. Les réactions de Sydney ne sont pas surjouées. Il n’est pas nécessaire d’être passé par la perte d’un être cher pour comprendre la douleur de cette jeune fille. Mais si on connaît déjà cette souffrance, alors les mots de Savannah ont le pouvoir de faire écho à nos émotions. Dans ce roman, Savannah Brown aborde également le thème de l’homosexualité et de l’homophobie (qui vont malheureusement encore souvent de paire). Mais aussi du premier amour, des amitiés et des relations toxiques.

La relation de Sydney avec les autres personnages évolue doucement, et montre que l’autrice sait travailler ses protagonistes. De plus, le titre original The truth about keeping secrets prend tout son sens au fur et à mesure de l’histoire. Mon seul bémol tient à la longueur des chapitres, j’avais parfois l’impression qu’ils ne termineraient jamais. J’aurais préféré qu’ils soient plus courts, d’autant que c’était possible de les couper sans rien enlever à l’histoire.

trois
angelique

Je dois dire que ce livre a également été une très bonne surprise pour moi. D’une part, je suis contente de voir les auteurs intégrer plus de diversité au sein de leurs histoires et là pour le coup, l’autrice a intégré des personnages POC et LGBTQ+. D’ailleurs, le personnage principal est lesbienne mais je ne pourrai pas dire si c’est une bonne ou une mauvaise représentation car je ne suis pas concernée par celle-ci mais je peux néanmoins indiquer que des avis de personnes concernées en étaient satisfaits.

La première chose que vous devez savoir sur The Truth c’est que s’il est présenté comme un thriller, je trouve que ce n’est pas le cas. En effet, durant cette lecture on réfléchit à énormément de choses, à énormément de points abordés par l’autrice mais l’aspect mystère / thriller est assez rapide (10% du roman je dirais) et assez prévisible.

En outre, le deuil et la tristesse du personnage principal prennent une grande place dans le récit. En effet, je trouve que l’autrice a su parfaitement décrire les sentiments auxquels on fait face durant un deuil. Mais pas seulement, cette histoire parle de santé mentale, de dépression, d’amitié, de relations abusives. C’est l’histoire d’une jeune femme qui lutte face à la mort de son père et face à plein d’autres aspects de sa vie qui viennent ajouter de la complexité aux différentes personnages. De plus, l’écriture de l’autrice est très belle, poétique et le casting de personnages est très bien réfléchi. En effet, j’ai adoré l’amitié de Leo et Sydney et l’histoire d’amour de Sydney. Enfin, j’aime énormément le choix des éditions Auzou d’avoir gardé une partie du titre original et une partie de la couverture. En bref, cette histoire est une très belle découverte !

trois
maya