Candace n’aurait jamais osé rêver se retrouver dans la plus prestigieuse maison de disques de K-pop coréenne ! Ni les sacrifices que cela implique de devenir une star… Candace Park, une Coréano-Américaine de 16 ans, est littéralement obsédée par SLK, le plus grand K-pop band du moment. Et surtout par le sublime One.J., son chanteur principal. Alors, quand la maison de disques du groupe débarque dans sa ville pour faire passer des auditions, elle est la première sur la liste… et sélectionnée ! Direction Séoul. Candace réalise bientôt qu’elle avait sous-estimé la quantité de travail et de sacrifices demandés par la production. L’envers du décor : la pression, les entraînements sans relâche parfois jusque 16 heures par jour, les différences culturelles entre les États-Unis et la Corée et surtout LA règle d’or: ne pas tomber amoureux. Loin de ceux qu’elle aime, elle est rapidement submergée. Mais après des mois de larmes et de sueur, Candace commence à se faire un nom, et à enfin attirer l’attention de One.J.! Mais elle se retrouve vite au cœur de scandales qui vont mettre ses nerfs et sa confiance en elle à rude épreuve.


L’univers de la K-Pop est un univers que j’ai découvert récemment, il y a quelques mois, et dont je suis devenue peu à peu fan. Comme pour beaucoup de monde, j’ai été attirée par la musique, bien entendu, mais également par l’image que renvoie cette industrie, une impression de beauté, de talent, et de perfection. Cependant, quelques recherches m’ont rapidement permis de comprendre que cette industrie a des défauts assez conséquents, assez grossièrement dissimulés sous un vernis de glamour : les idoles (nom donné aux chanteurs de K-Pop) passent par un entraînement qui ne peut être décrit que comme cruel, surtout pour les femmes, qui sont souvent confrontées à des remarques sexistes et grossophobes en tout genre.

Le livre K-Pop Confidentiel arrive parfaitement à saisir les deux côtés de cette industrie. En suivant Candace, on se rend rapidement compte de tous les sacrifices faits par les apprentis et les idoles, des sacrifices qui paraissent insupportables (ne pas avoir de téléphone pendant des mois, ne pas pouvoir quitter le centre d’entraînement, avoir un emploi du temps qui commencent à 4h du matin et se termine à minuit) mais qui sont toujours justifiés par la réussite et le succès. En tant que lecteurs, on voit l’évolution de Candace, la façon dont elle était initialement horrifiée par les conditions de vie des apprentis avant de se conformer à leur rythme et de justifier à son tour les pratiques. On sent bien que l’auteur a fait ses recherches, et voir toutes les références à la K-Pop était très agréable !

D’un point de vue purement subjectif, je suis tombée sous le charme de ce roman dès les premières pages, et il m’était très compliqué de le poser et de faire autre chose. Le rythme est effréné, on s’attache aux personnages, et on veut à tout prix savoir ce qui va leur arriver ! Est-ce que pour autant le récit est crédible ou réaliste ? Si on me demande mon avis, non, mais il ne faut pas oublier que ça reste un livre YA destiné avant tout à divertir, et qu’il fait parfaitement bien son job. Je recommande chaudement ce roman à tous les fans de K-Pop, mais également aux plus novices : l’auteur explique très bien les termes, et le lexique à la fin est très utile pour comprendre le vocabulaire particulier. Maintenant, il ne me reste plus qu’une chose à faire : attendre le tome 2.

coralie