Ceci est l’histoire de deux lycéens. Nick, le rugbyman au sourire solaire. Charlie, le musicien au cœur solitaire. Parce qu’ils évoluent dans des cercles différents, parce qu’ils n’ont pas le même caractère, leur amitié n’était pas gagnée. Pourtant, petit à petit, de façon irrésistible, Charlie tombe amoureux. Même s’il sait que Nick aime les filles. Même s’il sait qu’il n’a aucune chance.
Alors, pour ne pas mettre en péril cette amitié naissante qui compte pour lui plus que tout, Charlie préfère garder le silence…

🏳️‍🌈 MLM, autrice queer, cast de personnages secondaires queers

🧠 Personnage principal atteint de troubles du comportement alimentaire (à partir du 3ème tome)

TW : Homophobie, TCA, outing non consenti


Heartstopper, c’est l’histoire d’un garçon, Charlie, qui ne vit pas vraiment sa meilleure vie au lycée. Il a été harcelé à cause de son homosexualité, et ses relations amoureuses ne sont pas au beau fixe. Mais tout ça change lorsqu’il rencontre Nick, un garçon faisant partie de l’équipe de rugby qui semble réellement vouloir être son ami. Il commence à reprendre peu à peu confiance en lui, et s’ouvre un peu plus au monde. 

Heartstopper a été mon premier ouvrage d’Alice Oseman, et mon premier roman graphique. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre, mais ça a été un vrai coup de coeur. Les personnages sont beaucoup trop attachants. J’aime les deux autant l’un que l’autre, et vraiment, je pense qu’il est impossible de ne pas les apprécier. Ils sont gentils, effrayés par la vie, pleins de questions et de remise en questions, et vraiment, je pense qu’il est facile de s’identifier à eux sur beaucoup d’aspects. 

© Alice Oseman

L’histoire est certes simple, mais diablement efficace. C’est une histoire que l’on a vu et revu, et je suis heureuse que pour une fois, les protagonistes ne soient pas le beau gosse du lycée, populaire comme personne, et la jeune fille timide harcelée par ses camarades de classe. Ça fait du bien de lire quelque chose de différent, avec des situations différentes. 

Bien que cette petite histoire soit mignonne à souhait, elle aborde des thèmes très forts, et montre l’homophobie ordinaire dont peuvent faire preuve les gens, et surtout les adolescents. C’était une oeuvre très forte, qui m’a beaucoup touchée. A partir du 3ème tome l’autrice aborde la question des troubles du comportement alimentaire de manière très douce et juste, malgré la dureté du thème. Une grande réussite pour moi, que je vous encourage à lire !

philippine