grimoirefeerique_loeildeslecteurs

Comme les sorcières, les fées ne sont pas uniquement des légendes. Êtres exceptionnels, elles évoluent essentiellement dans la nature, puisqu’elles en sont les gardiennes. En cette époque de transformation, il devient urgent d’écouter, les autres mais surtout nous-même. Avoir une âme de fée est un défi quotidien, mais également un cadeau merveilleux. Comment bien s’incarner ? Écouter son cœur ? Appréhender la vie ? Autant de questions auxquelles cet ouvrage vous permettra de répondre. Un livre essentiel qui fait écho à notre besoin de retour à la nature et au mystique ; avec de nombreux exercices pratiques pour aider chacun à se (re)découvrir.


Chronique réalisée en toute honnêteté suite à un partenariat avec les éditions Pygmalion. Merci à Julie pour sa confiance.

L’objet livre est un joli trésor en lui-même. Ce violet clair et métallisé avec ses touches argentées nous ouvre les portes vers le peuple des fées. L’histoire des fées nous est contée avec des origines qui remontent à l’antiquité avec les premières d’entre elles : les Moires qui détenaient d’immenses pouvoirs. Pour les Grecs, cela s’arrêtait ici. Quant aux romains, ils avaient les Parques, mais pour eux les « fata » sont associées aux nymphes, ce qui est intéressant étant donné qu’elles sont les protectrices de la nature. Et chaque nymphe qui était dans un environnement avait un nom différent. Pour les Celtes, les Fées constituent le Petit Peuple.

On en apprend sur les créatures toutefois sans avoir le visuel, ce qui est dommage pour la représentation. On découvre la fée moderne, c’est amusant le descriptif qui en est fait. Note importante : les fées ont les mêmes fêtes que les sorcières. L’autrice explique qu’elle se sent comme une fée, jusqu’à faire partie de leur famille. Il faut lire cet ouvrage avec un minimum d’imagination. Dans le chapitre « Reconnaitre une fée », j’avoue m’être reconnue dans plusieurs caractéristiques, c’est incroyable. À la lire, je serais une fée et non une sorcière ! Perturbant !

Ce livre a quelque chose d’autobiographique avec des petits exercices à réaliser tout en expliquant avec bienveillance des choses concernant les fées. Cela tourne énormément autour des sentiments. L’Index féérique regorge d’informations super intéressantes et la plupart recoupe avec les outils des sorcières. À approfondir par nous-même. Passons maintenant à de l’astrologie, malheureusement cela regorge de clichés. Je prends exemple sur la Balance, il est temps d’arrêter de dire que nous sommes des charmeuses superficielles attirées par l’esthétisme. Stop !

En soi, ce livre est une bonne découverte, malheureusement, ça manque d’infos, cela ne ressemble pas à un grimoire. Ça manque de visuels, ce qui est dommage pour un livre intitulé Grimoire. Ça ne l’a pas fait avec moi, mais il y avait de bonnes idées, vraiment.

deux
julie

Pour ma part, j’ai beaucoup aimé ce Grimoire féérique ! Je le trouve vraiment sublime et je suis ravie de l’avoir aux côtés de Witch Please dans ma bibliothèque. Si certains propos sont assez convenus et déjà vus, cela ne fait jamais de mal de les réentendre ! J’ai beaucoup apprécié que les sorcières et les fées ne soient pas mises en opposition, car c’est trop souvent le cas, et je me reconnais dans les deux figures, alors c’est assez plaisant. La première partie sur les croyances liées aux fées est très intéressante et reprend des éléments connus et historiques en les explicitant selon leur existence réelle.

L’autrice nous parle de sa relation avec les fées et je comprends que tout le monde ne puisse pas y croire. Cela dépend des croyances de chacun mais je pense que les propos dans ce roman peuvent parler à tout un chacun. On nous parle des qualités des fées, de leur existence au milieu des humains… La seule chose que je n’ai pas vraiment appréciée, c’est la corpulence attribuée aux fées, qui m’a un peu dérangée, comme si elles devaient être uniformes. Autrement, la deuxième partie de l’ouvrage est vraiment profonde et belle, parle d’amour, de confiance, avec des notions de karma qui sont existantes dans de nombreuses cultures, avec des petits exercices à réaliser. Je n’ai pas nécessairement accroché aux illustrations, mais elles habillent bien l’ouvrage.

L’astrologie a parfois ses clichés récurrents mais ici, cela ne m’a pas dérangé. La partie de l’astrologie féérique propose des correspondances entre celle originale et les fées ou bien les elfes pour les hommes. Etant sagittaire, je correspond à la fée optimiste. C’est ce qu’on dit du signe constamment et tout mon contraire, ce qui m’amuse beaucoup. Mais les explications m’ont en revanche beaucoup parlé, autant que le « message à votre âme » qui m’a touché en plein coeur ! Si l’on regarde avec son ascendant et son signe lunaire, c’est encore plus complet. C’est très joli et plein d’amour, à l’image de ce grimoire qui porte bien son nom. Même si vous ne croyez pas aux fées, c’est le type d’ouvrage qui fait du bien au moral !

quatre
graziella