De la seconde guerre mondiale au mystérieux institut Arkham sans oublier les chats d’Ulthar et la suite des aventures de Jack l’Éclair, les fans de la série y retrouveront des visages familiers dans des situations inédites et pleines de surprises ainsi que des nouveaux protagonistes hauts en couleur et les nouveaux lecteurs plongeront dans un monde extraordinaire à la découverte de personnages attachants et d’aventures passionnantes. Véritable collection enchantée, Le Fil d’argent poursuit l’aventure du Fil d’or pour les fans de magie, de folklore et de belles histoires ! 


Chronique réalisée en toute honnêteté suite à un partenariat avec les éditions De Saxus. Merci à eux pour leur confiance.

Couverture du livre « The ancient magus bride T.1 » de Kore Yamazaki aux éditions Komikku
Le manga The Ancient Magus Bride

Si ce titre vous dit quelque chose, c’est parce que c’est un recueil d’histoires du même univers que le manga The Ancient Magus Bride de Koré Yamazaki. Mais pas de panique, vous pouvez lire ce titre même si vous ne connaissez pas l’univers original.

La maison d’édition le précise bien d’ailleurs dans son communiqué : « Mais notez qu’il n’est pas nécessaire d’avoir lu le manga The Ancient Magus Bride pour apprécier le diptyque Le Fil d’or et Le Fil d’argent. ». Pour la majorité des histoires, il n’est pas nécessaire d’avoir lu le premier tome (sauf pour l’une d’elles qui est une deuxième partie) et il y a une illustration à chaque début de récit. J’apprécie également le fait qu’à la fin du roman, il y ait une présentation de chacun des auteurs qui ont contribué. Maintenant que toutes ces infos ont été dites, il est temps de passer à la chronique du roman !

Ce livre a été une bonne surprise. J’ai découvert plein de petites histoires écrites par des auteurs différents avec pour chacune d’entre elles une morale. J’aime beaucoup ce format de recueil pour ma part et je trouve qu’il permet de découvrir l’univers. Je vais donc vous présenter mes trois histoires favorites. La première est Enfants de la guerre par Chikashi Yoshida qui aborde la Seconde Guerre Mondiale mais avec un soupçon de surnaturel étant donné que le protagoniste principal est un sorcier. La deuxième histoire que j’ai adoré est La Chanson d’Agnella par Suzuki Ôtsuki qui narre la vie d’une jeune orpheline. C’est une histoire qui m’a énormément touchée mais qui est aussi assez glauque. La fin m’a vraiment prise au dépourvu. Enfin, Une étoile moins filante par Koré Yamazaki a été l’une de mes plus belles lectures. C’est l’histoire d’un tisseur à qui on donne cinq cocons de ver à soie qui vont lui parler. Et le dialogue avec l’un des cocons était vraiment poétique et peut s’appliquer à plusieurs situations.

Je préfère ne pas trop vous en révéler sur les histoires mais je vous conseille fortement ce recueil qui est une très belle découverte et qui vous permettra de découvrir différents auteurs et un univers assez riche. En plus, s’il vous plait et que vous ne connaissez pas le manga, vous pourrez ensuite vous lancer et le lire !

trois