For Malik, the Solstasia festival is a chance to escape his war-stricken home and start a new life with his sisters in the prosperous desert city of Ziran. But when a vengeful spirit abducts his younger sister, Nadia, as payment to enter the city, Malik strikes a fatal deal—kill Karina, Crown Princess of Ziran, for Nadia’s freedom.

But Karina has deadly aspirations of her own. Her mother, the Sultana, has been assassinated; her court threatens mutiny; and Solstasia looms like a knife over her neck. Grief-stricken, Karina decides to resurrect her mother through ancient magic . . . requiring the beating heart of a king. And she knows just how to obtain one: by offering her hand in marriage to the victor of the Solstasia competition.

When Malik rigs his way into the contest, they are set on a heart-pounding course to destroy each other. But as attraction flares between them and ancient evils stir, will they be able to see their tasks to the death?

✊🏽 Personnages africains

📣 Autrice ownvoice


Ce roman trouve ses bases dans la mythologie africaine, thème encore trop peu abordé en fantaisie. Même si j’avais quelques notions avec Qui a peur de la mort de Nnedi Okorafor ou encore Kindred d’Octavia Butler, je découvre pleinement une culture. C’est vrai que nous avons plutôt l’habitude de voir mise en avant la mythologie asiatique ou occidentale en fantaisie.

Ce fut une lecture très enrichissante. Même en lisant, nous distinguons la différence avec l’emploi de termes spécifiques à cette culture, notamment les noms (Malik, Leila, Nadia, Farid…). Des consonnances que l’on n’a pas l’habitude d’entendre en fantaisie et nous découvrons des coutumes, des habitudes, un savoir-vivre, tout au long du roman.

Très dépaysant, ce fut une expérience authentique et différente. Je ne dirai pas que l’on découvre toute une nouvelle culture car cela reste une lecture de l’imaginaire mais je pense que l’autrice s’est basée sur des inspirations réelles.

Concernant l’histoire en elle-même et l’intrigue, j’ai trouvé l’ensemble homogène, l’univers assez original, des personnages intéressants bien que certains soient stéréotypés, et la plume est très fluide et addictive, tout à fait accessible.

cinq
kelly