Une petite fille se demande d’où elle vient, elle qui n’a pas de papa. Sa quête commence par une question à la cigogne qui niche sur le toit de sa maison, et l’entraîne dans un voyage à travers les bois pour retracer son histoire avec l’aide des animaux qu’elle rencontre. Jusqu’à ce qu’elle découvre ce qui compte vraiment pour fonder une famille… Une histoire émouvante qui permet d’aborder les thèmes délicats des origines et de l’adoption.


Chronique réalisée en toute honnêteté suite à un partenariat avec les éditions Kimane. Merci à Jeanne pour sa confiance.

L’Enfant des Rêves est un magnifique album qui nous parle d’une petite fille qui vit seule avec sa maman, et qui va commencer à se questionner sur l’absence de son papa. Cette quête de réponses va la mener sur les sentiers de la forêt peuplée d’animaux qui entoure sa maison. Au détour de conversations avec un renard, une cigogne, des poissons (et bien d’autres encore !), la petite fille va alors comprendre ce qui compte vraiment. C’est une jolie ode à l’amour parental et une belle morale quant à l’adoption.

Les graphismes très colorés soutiennent le caractère positif et bienveillant de l’histoire. J’ai énormément aimé les formes utilisées, assez « géométriques », qui apportent une réelle structure aux pages. L’identité visuelle de l’album m’a conquise : elle me semble être d’une grande pertinence pour le récit. Par ailleurs, j’ai aimé que l’on ne donne pas de prénom à la petite fille : cela permet de transmettre une morale « générale », à laquelle chaque enfant peut s’identifier. Le seul bémol pour moi a été le caractère un peu redondant dû au fait que la petite fille rencontre beaucoup d’animaux sur sa route, qui l’orientent tous vers d’autres animaux. Cependant, cet aspect s’explique par une construction « classique » d’album jeunesse.

Pour conclure, je recommande cet album pour les thématiques qu’il propose et les dessins magnifiques dont il est agrémenté. Une lecture parfaite pour un moment onirique hors du temps.

cinq
amelie