Dans les yeux d’Ambre, une enfant qui grandit de la Préhistoire au monde moderne, la vieille Louba creuse le temps pour raconter l’histoire du loup dans un album presque chamanique, qui relie le conte à la réalité documentaire, le réel à l’imaginaire. Jean-Claude Servais signe un nouvel album méditatif, au réalisme sublimé en hymne à l’écologie. Une ode à la nature, qui interpelle sur l’équilibre de la terre et plaide pour le respect du vivant.

TW : violence animale


Chronique réalisée en toute honnêteté suite à un partenariat avec les éditions Dupuis. Merci à Jocelyne pour sa confiance.

Dans cet album, l’auteur offre un récit sur l’évolution des rapports entre le loup et l’homme de la préhistoire au monde moderne. Une relation commençant avec douceur et harmonie, qui va se désagréger au fil du temps. Lorsque l’Homme va entamer son voyage vers la modernité. L’auteur explore les effets de l’industrialisation sur l’écologie, en enrichissant l’histoire à partir de faits historiques.

La plume de Jean-Claude Servais, m’a fait traverser les époques. C’est un conteur exceptionnel qui a la faculté de nous transporter d’une page à l’autre. J’ai aimé tous les aspects de cette lecture ; de la beauté des planches à la fluidité du récit.

© Dupuis

En lisant, j’avais complètement oublié qu’il s’agissait d’un premier tome. La fin a donc été un peu brutale. C’est dire, à quel point j’ai été emballé par cet album. Je l’ai trouvé très instructif et immersif. C’est un album qui porte un regard fort sur l’écologie, dans une société de plus en plus industrialisée. C’est une lecture que je vous recommande fortement.

quatre
awa